AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ON EST DESCENDUS À TRENTE, MAIS VOUS POUVEZ ENFIN VOUS AMUSER !

Partagez | 
 

 Madness Ashford Rioter [Kalin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Kalin C. Ashford, got it ?

messages : 100
ici depuis : 13/07/2010
i like : Encore faut il le temps..

MessageSujet: Madness Ashford Rioter [Kalin]   Dim 18 Mar - 2:38


Kalin Clarence Ashford


avatar (manga).
nom : Ashford.
surnom : Madness, Kalin, Kal’
âge : 22 ans.
né(e) un : 10/12.
études/profession : Terroriste ? Voyou !
situation : célibataire.
sexualité : Bisexuel.
niveau de vie : Mauvaise
vit à : Méridium
groupe : Rioters.



❝ TELL ME YOU WISH ❞

L’injustice en ce monde est un poison qui se consomme comme toute autre drogue.
De tout temps, Kalin a connu ces deux dômes superposés, comme on voit deux univers séparés. D’un côté les riches, de l’autre les pauvres. De l’un les chanceux, de l’autre les rejetés. Son Grand père, son Père, et lui enfin, n’ont connu que cela. Mais là où les deux précédents ont acquis leur liberté par leur esprit, ne voulant pas changer l’ordre établi, Kalin, lui, ne supporte pas ce genre de situation. Il préférerai détruire ce dôme, que de laisser cette vermine bien habillée garder le contrôle de toute chose. Il est donc devenu un Rioter. Par pure envie de défiance. Il est considéré par ses amis, ou encore semblables, comme un fou, mais pas un débile, quand je dis fou, c’est véritablement fou. Le style à fumer une cigarette proche d’un baril de poudre. Il sait utiliser ses poings pour se faire comprendre, ses pieds pour ajouter un détail, et que sais-je encore. Vivre sous un globe ne le dérange pas, pas plus que ça en fait, mais c’est surtout l’inégalité qui le gêne. Etre son ami ne signifie pas d’être à l’abri de ses humeurs changeantes. Qu’importe la manière de se faire comprendre, seul compte le message à passer.
Le jour
Quand il est dans sa phase disons gentille, blanche, si l’on peut dire comme cela, Kalin est le genre à aimer s’amuser, même sans argent, il a ses entrés de par son fait de Rioter. Il deal un peu, mais uniquement pour avoir quelques privilèges. Il est connu dans certains endroits, comme étant la folie incarnée, pourtant, il peut aller jusqu’à aider son prochain. Mais si en cours de route, son avis change, là, il faudrait mieux courir vite. C’est un garçon qui a un franc parlé, qui dit toujours ce qu’il pense, même si parfois, il faut l’avouer, cela se retourne contre lui. Il n’a pas vraiment peur du danger, il aime dire qu’il est pire que cela.
La nuit
Quand il erre dans les rues à la recherche d’informations, ou d’un quelconque contrat, il se change alors, en une sorte de mercenaire, qui aime la crasse de ce monde corrompu. Aussi, il n’hésite pas à errer dans les lieux les plus malfamés, à payer, quand il a l’argent ou la drogue nécessaire, des partenaires d’une nuit, qu’il flatte dans le bon sens, afin d’avoir qu’il veut. Il est violent, fou, cruel, être son ennemi est une très mauvaise idée. Mais il n’est pas non plus sans failles. Dans la nuit, il rejoint parfois un refuge, proche de la paroi du Méridium, où se trouvent des enfants. Certains adolescents peuvent le voir comme un héros, mais ce n’est pas autant qu’il change ses habitudes. Demandez à ceux qui passent les froides nuits en sa compagnies.
Les flammes de la ville
Il ne se considére pas comme un justicier, bien au contraire, il se détermine comme un parasite, un terroriste, et bien que ses idéaux soient justes, il ne se fait aucune illusion. En tant que Rioter, il est dans la caste des hommes à abattre. Et cela lui donne parfois des envies de rire, à gorges déployées. Fou ? Ne vous l’avais-je pas dit ?

❝ WHAT DID YOU EXPECT ? ❞


Ceci est mon corps.
Deux yeux, un nez, une bouche fine, des cheveux sales mais qu’il lave quand même assez souvent, il a l’eau potable chez lui. Loin d’être chétif, ce corps s’est entrainé pendant des années à sa rébellion. Une musculature fine, dont on devine les efforts journaliers, une grandeur assez visible, d’un mètre quatre-vingt, il a les doigts fins de pianistes, très utiles parfois. Ayant des ongles tels des griffes, il porte souvent des gants noirs ou blancs. Ses avant-bras ne portent aucune cicatrice, seul trône ce désagréable code-barre, mais ce qui frappe le plus, entre ses mèches de jais, c’est ce regard. Pas n’importe lequel d’ailleurs, des yeux vairons, un rouge, tel le sang versé, tel un bijou, un rubis luisant dans les ténèbres de ce monde, et l’autre, comme un saphir, d’un bleu profond. Mais si une pierre précieuse vaut quelque chose selon sa limpidité, c’est la profondeur de ce regard qui en fait un vrai aimant. Ils symbolisent ce qu’il est. Le jour et la nuit. Ses jambes assez puissantes pour courir un marathon peuvent aussi lui servir quand il poursuit quelqu’un qui ne veut pas lui répondre, ou fuir un combat perdu d’avance. Même si, je l’accorde, il va plutôt dans le mauvais sens, afin de coller son poing ou son pied dans le nez de ses adversaires. Il a appris à se battre dans la rue, avec d’autres colosses qui sont, aujourd’hui, disparus.
Ceci est mon sang
Kalin porte souvent des tenues sombres, sans distinction de marques ou autre, il aime être dans ce genre de couleurs. Il fume parfois, il boit aussi, et se drogue, il faut l’avouer ce n’est pas un enfant de cœur. Il n’est cependant en rien pervers, et quand il a besoin, il se sert. Il sait bien parler, et bien se mouvoir, il n’a rien d’un idiot, et apprend très vite. Il sait survivre, et cela n’a pas été de tout repos depuis la mort de son père. Il sait parfois philosopher sur un détail de la vie, entre la cigarette et l’arme blanche sous la gorge de son adversaire. Il aime jouer avec le feu, et s’octroie un assez bon charisme, mais pas encore assez pour faire partie d’un gang qu’il aurait créé. Il se contente de suivre quelques missions qu’on lui donne tout en faisant sa petite tambouille à côté. Il est craint, mais pas tant des autres Rioters. Il est cependant devenu un mythe, Madness Ashford, ou encore, Kal. Kalin n’a pas de tics nerveux, mais en revanche, il porte une sorte de médaillon souvenir de son père, il ne se souvient pas avoir eu plus de famille pour autant ce n’est pas exclu. Il peut avoir des frères ou des sœurs, qu’il n’en serait même pas au courant. Protecteur avec les jeunes du refuge, il est par contre très cru et critique avec ceux qui le prennent de haut, qu’ils viennent ou non du Palladium.

❝ WHAT ABOUT THEM ? ❞

Etant lui-même Rioter, il ne sait que trop bien l’inégalité des forces entre les deux factions.Il n’est pas d’accord avec leur façon de faire, faisant rimer Libra à trauma, il ne désire qu’une chose, renverser le pouvoir, mais il n’est pas idiot non plus, seul, il ne peut rien faire. Il n’est qu’une pointe d’épée, elle peut faire mal comme se briser, les Libra sont les pistolets, peuvent attaquer à distance, tendre des pièges, si tel est leur but, alors il tendra ses propres fils, fera ses propres marionnettes, et ainsi, portera des coups assez forts pour se faire craindre d’eux. En un mot : Il les hait, car il les rends coupable de la destruction de sa maison, de sa famille, se demandant parfois même s’ils n’avaient pas tout prévu de longue date. Les Rioters et les Libra, une guerre, dont il en tirera les réponses à ses questions sur son passé.
❝ ONCE UPON A TIME ❞

De la naissance à la fin de l’innocence
Kalin est né dans le Méridium, dans un quartier des plus simples. Sa famille se composait de son grand père, et de son père. Sa mère est morte dans des circonstances tellement nébuleuses que lui-même ne sait pas si elle a existé un jour. Il reçut deux prénoms à la naissance. Kalin, idée de son père, et Clarence, celle de sa mère. Mais bien que ces deux identifiants soient exacts, il met la seconde entre parenthèses. S’il se permet de dire qu’il a eu plusieurs vies, il les a toutes débutées dans la rue. Car c’est bien là qu’il apprit tout. C’était un garçon turbulent, qui aimait se mettre dans les ennuis, se prenant coups sur coups. Il était parfois même dans un sérieux état en revenant à la maison, mais vous savez comment sont les enfants, ils n’écoutent jamais leurs parents même s’ils savent qu’ils ont raison. Mais en règle générale, cela se passe bien. Il apprend les arts de la rues, fume à douze ans, parce que ça fait trop classe, mais cela, c’était encore un bon moment, des bons souvenirs, quand un de ses amis plus âgés l’emmenait dans des lieux interdits. Bien qu’il respecte la condition humaine, il n’allait pas se priver de ce qu’on lui offrait, et il a bien fait d’en profiter. Une nuit, alors qu’il était dans le divan d’un bar, totalement débraillé, il fut réveillé par le barman, d’un coup d’eau froide dans le visage. Se retournant à peine, malgré la fraicheur, il écouta d’une oreille. Il fut rapidement réveillé quand enfin, il comprit que sa maison, bien que vétuste, avait brûlé.
Excalibur
Démuni de tout, de famille, de logement, d’amitié puisqu’il n’avait plus rien à donner, il sombra dans quelques rues plus sombres que les autres. Un homme le recueilli, et fit son éducation, pendant ce moment étrange qu’est l’adolescence, lui parlant des Rioters. Il avait, à chaque fois une histoire différente, sur le passé de ces dômes, lui apprenant aussi qu’ils étaient synonymes d’espoir et de paix, longtemps, bien longtemps avant. Il s’en fichait, du moins en apparence. Quand il fut en âge de comprendre qu’ils étaient plus qu’opprimés pour une minorité, là, fut l’explosion dans sa tête. Il en voulait à tout le monde, aux méridiens pour leur lâcheté, aux Paladiens pour leurs privilèges, aux Libriens pour n’importe quelle raison, il voulait casser la gueule des gens, de n’importe qui passant sous ses doigts, avec un sourire fin, et les yeux bien ouverts, il avait passé à tabac bien des gens qui ne lui avaient rien demandé. Jusqu’au jour où il tomba sur une sorte de refuge, où des orphelins avaient fait leur quartier. Ils se serraient les coudes, les plus âgés veillant sur les plus jeunes. Ce groupe fut attaquer par des voyous sans foi ni loi. Kalin est arrivé dans le dos de ces gens, et en prit un pour taper sur l’autre, puis il tomba à genou, coinçant les bras de leur chef, pour le rouer de coup, il n’en resta plus grand-chose à l’arrivée. Haletant doucement, un sourire aux lèvres, de la condensation sortant de sa bouche, il aimait ça, il en retirait un plaisir fou. Sa réputation fut rapidement faite. Il se mit alors dans un gang, qui lui permit de faire un peu ce qu’il voulait. Il était la punition divine des membres sur leurs victimes. Il voulait se faire payer directement, et ainsi, redonnait le peu d’argent qu’il avait à ces gamins de la rue. Mais il avait beau avoir un cœur, il n’en restait pas moins un Rioter, profitant parfois de l’un ou l’une d’entre eux, toujours les plus âgés qu’il séduisait avec malice. Quelques mois après, il découvrit une nouvelle drogue mise sur le marché par le gang. L’Excalibur. Sous ce nom de légende, cette drogue lui permit bien des folies, comme s’attaquer seul à un membre des Libra, et en sortir couvert de sang, de la tête aux pieds. C’était de la folie, une fois de plus, même complétement suicidaire. Il restait parfois en hauteur pendant un long moment avant de se laisser tomber, et sentir le vent s’engouffrer dans ses cheveux, l’adrénaline qu’une poussée malsaine lui donnait. Il devint un véritable accro, mais avec des doses qu’il décidait lui-même. Jamais peu, jamais trop non plus. Juste assez pour se donner l’impulsion de faire ses coups de forces.
Et l’avenir ?
Devenu habitué des bordels et autres bars malfamés, drogué occasionnel, fumeur et buveur d’alcool, il manie aussi bien les belles phrases que les coups d’éclats. Mais il ne révèle à personne son but réel. Celui de briser les codes, de rendre aux dômes leurs libertés, la vraie, celle qui est peut-être dans la crasse mais qui rend tout le monde égal à lui-même. La vie n’est pas faite pour être rose, elle doit être réaliste, ou ne pas être. Séducteur, tout autant que combattant, il n’est pas non plus la gentillesse incarnée, mais le Mal, la Folie, sous toute ses formes..Et il en est fier. C’est là tout ce qui compte pour lui.



surnom : Cae ! .
âge : Bonne question
anniversaire : 10/12 (a).
pays : France
connexion : Bzzz !
un petit mot ? : Mot









I will be there seekin' for liminality
no destinations to see, I wander
in quiet places so dark as eternity
I'm crying calling your name
I'm searching for you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kyuu, got it ?

messages : 742
ici depuis : 05/02/2010

MessageSujet: Re: Madness Ashford Rioter [Kalin]   Dim 18 Mar - 12:52

CONGRATS 006010 !
vous venez officiellement d'entrer dans la communauté de NWAX, tout droit chez les Rioters, soyez-en honoré (ahem) ! tout le monde vous souhaite la bienvenue et nous espérons que votre aventure se passera au mieux. vous pouvez d'ores-et-déjà vous rendre dans les parties adéquates afin de faire vos demandes de stuff (en tout genre : logement, métier), de créer votre réseau de connaissances ainsi que d'organiser et demander vos rplays ! restez attentifs aux changements opérés au cours de votre aventure sur le forum, ainsi qu'à la partie des news et des intrigues (mini-intrigues qui peuvent survenir à tout moment et à utiliser en rp). pour faciliter votre intégration, n'hésitez suuuuuurtout pas à vous rendre sur la chatbox ainsi qu'aller flooder un peu (ou en masse). mais avant tout, amusez-vous bien !

bravo ! non mais voilà, je t'ai déjà dit ce que je pensais de ton style d'écriture, t'es un beau gosse !/out. bwef, bienvenue chez les riots, en espérant que tu t'y plairas ! (ouais, j'me fais pas de soucis pour ça. 8D)


n'envoyez pas de mps à ce compte, merci
Revenir en haut Aller en bas
 

Madness Ashford Rioter [Kalin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: