AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ON EST DESCENDUS À TRENTE, MAIS VOUS POUVEZ ENFIN VOUS AMUSER !

Partagez | 
 

 Fourbes délassements [ Libre à 3 personnes ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité, got it ?
Invité


MessageSujet: Fourbes délassements [ Libre à 3 personnes ]   Mar 19 Oct - 0:00

    21h46 - « A quelques-uns l'arrogance tient lieu de grandeur, l'inhumanité de fermeté et la fourberie d'esprit... S'il y a bien des créatures qui ont compris le message, ce sont les femmes. Carré de Dames, je rafle la mise, ahahahahah ! »




    Plus tôt ce jour là – 13h28 – Qui a dit que l'arrogance était à la portée de tout le monde ? Fallait-il encore avoir le tact et la manière de s'en délecter, de cette outrecuidance qui avait été honteusement manipulée par de vains ignorants. Le respect hiérarchique n'existait donc plus ? A moitié surpris fut Williams ce jour-ci, durant lequel la routine l'avait conduit jusqu'au lycée de la ville pour y exercer sa fonction. Cependant, sa désinvolture infuse l'avait empêché de bondir de son siège pour se rendre à son cours. En pleine incapacité corporelle, il avait dont opté pour siroter une suite de cafés ininterrompue et rattraper sa nuit de narcose égarée. Deux heures eurent le temps de passer avant que le littéraire ne lutte contre son lymphatisme et ne décide de quitter la salle des professeurs pour voguer selon sa lubie. Mais alors qu'il traversait paisiblement le corridor, inondant le bâtiment de pestilence de nicotine au passage, une salutation sardonique lui fut lancée. Qui avait donc le culot de le qualifier par tant d'incompétence pour l'interpeller ? Il s'agissait en réalité d'un trio d'étudiants à l'humeur acrimonieuse, ils faisaient partis de la classe qu'il avait précédemment abandonnée. Rancuniers, les élèves ? Ces derniers piquaient leur pédagogue d'une ironie mordante, lui reprochant de manquer à son devoir et de n'être qu'imposteur. Peu disposé à rétorquer au vu de la futilité des circonstances, Sir Rouge s'apprêtait à continuer sa route lorsque soudain... Ses talents d'écrivain et de roi du poker furent mis en doute. Piqué au vif, les prunelles de Will s'enflammèrent d'un brasier assassin en un regard lancé aux coupables. Leur adressant un faciès dédaignant et fermé à toute émotion débonnaire, quelques secondes s'écoulèrent en un silence mortel avant qu'il ne daigne répondre à l'offensive. D'un air avilie, il remua habilement ses doigts et sortit une carte de nul part, à la manière d'un magicien, puis proposa aux inconscients de le rejoindre le soir même à la bibliothèque pour tester leur dextérité au jeu de cartes... Proposer n'est pas le terme exact, il les contraint d'y participer en les menaçant de mêler son imagination fertile et crapuleuse à leur vie scolaire. Quels pauvres fous...

    Le soir venu, la réunion frauduleuse eut lieu dans un coin reculé de l'antre littéraire, authentique repère du professeur qui avait sorti son plus beau jeu de cartes pour l'occasion. Débordant de matoiserie, Williams se délecta longuement à son délassement favoris, piégeant et ruinant en même temps ces élèves qui avaient osé le provoquer sur son terrain de prédilection. Plus la partie durait, plus le plaisir devenait jouissif d'observer ces jeunes gens se faire dépouiller et fondre sous la pression de la défaite. Ce fut un admirable carré de Dames qui acheva le divertissement, le scélérat n'eut qu'à s'emparer des quelques liasses de billets et divers bijoux mis en jeu en une raillerie notoire. Ceux qui le connaissaient savaient qu'il ne fallait pas se risquer à jouer autrement que pour s'amuser au poker, car il n'avait jusqu'ici jamais perdu. Satisfait et bientôt seul, cigarette pincée entre ses fines lèvres, il prenait connaissance de la somme gagnée ce soir. Les cartes jonchaient la table et Will, sourire aux lippes, se faisait monarque d'une soirée, mais il ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Invité, got it ?
Invité


MessageSujet: Re: Fourbes délassements [ Libre à 3 personnes ]   Mar 19 Oct - 1:05

Journée plutôt calme encore pour ce cher Hildaly. Il s'était encore fait royalement éjecter de la classe pour insolence. Il commençait à avoir l'habitude mais il commençait surtout à se demander si ce prof là n'avait pas une dent tout simplement contre lui. Enfin... Ca n'avait pas tellement d'importance. Il aurait la suite du cours sans souci. C'est juste que tant qu'à faire il aurait préféré être au cours. De toute façon, il restait rarement en dehors de la classe sans rien faire. Coup de tête obligeant, il partait souvent à droite à gauche. Enfin certaines envies pouvaient très bien l'amener à rester tout simplement assis par terre à lire, dessiner, écouter de la musique, regarder dans le vide.... Des occupations ça ne manquait pas. Mais en somme c'était une journée aussi commune que les autres. Se faire éjecter était devenu assez banal. Plus personne en était surpris. Néanmoins, le coup de tête de cette fois-ci le poussa à aller se balader dans les couloirs. Errance imprévisible d'un étudiant. Plusieurs envies lui traversaient l'esprit mais aucune de celle-ci n'étaient réalisables pour le moment car tout le monde était en cours, comme il aurait du l'être aussi. Pourtant il aurait bien vu Mune, ou encore Hikari, Lewis ? ...Non. Ils étaient, il supposait, du moins pour les deux premières, au cours. Ce n'était pas bien grave, dans quelques secondes il aurait sûrement un nouveau coup de tête qui le pousserait à se diriger quelque part.Mais il n'eut pas tellement le temps de se former celui-là car des voix émanant d'un couloir perpendiculaire au sien venait de l'interpeller. De plus, il lui semblait bien reconnaitre une voix particulière qui appartenait à une personne qu'il connaissait. La seule chose qui restait à faire par conséquent était d'aller voir. Monsieur Rouge ? Il était fiévreusement emporté à rabattre le caquet à trois étudiants. Coup classique. Ce n'était pas la première fois qu'il le voyait faire ça. De plus, il venait de les défier au poker. Cela voulait sûrement dire que la bibliothèque allait être animée ce soir. Tant mieux, cela voulait dire qu'il venait de se trouver une occupation. Certes, il n'allait pas participer mais il avait bien envie de voir ces trois élèves se faire rétamer. C'était toujours intéressant. Et marrant aussi parfois il devait bien le reconnaitre.

Le reste de la journée s'écoula sans encombres et aussi naturellement qu'elle avait commencé. La fin des cours s'annonça et il se rendit dans sa chambre pour se changer et travailler un peu avant les festivités nocturnes qu'il ne connaissait que trop bien. Il avait encore le temps avant leur début mais ce qui était fait était fait...... ou pas. Coup de tête faisant, il avait abandonné ses cours pour aller faire un tour avec des amis. Rien d'inhabituel en soi. L'heure avança alors et il se dirigea vers la bibliothèque. Evidemment, il n'était pas doué comme tout le monde le savait avec l'heure. N'ayant pas regardé, n'ayant donc pas fait attention et s'était laissé entrainer dans une occupation avec d'autres, lorsqu'il arriva à la bibliothèque, il vit en sortir les trois étudiants censés être déplumés. Vu leur tête ça avait l'air d'être clairement le cas.

"Maintenant vous savez qu'il ne faut jamais parier avec lui."


Il sourit lorsque fusa les nombreux commentaires tout à fait joyeux de ses compagnons qui lui indiquait très gentiment de très rapidement se taire. Ils n'étaient vraiment pas contents. Au moins maintenant ils avaient bien retenus la leçon.

*Qu'a -t-il bien pu encore récolter ?*

C'est ce qu'il allait simplement découvrir en entrant dans la bibliothèque pour rejoindre ce cher professeur hors du commun. Il s'approcha, les mains dans les poches de son jeans, surmonté d'un chemisier noir dont il avait retroussé les manches et un peu ouvert, d'un air calme et décontracté comme souvent. Il ne chercha pas forcément à se faire discret et il avança tranquillement jusqu'à voir la silhouette massive de William Rouge. Il avait effectivement l'air d'avoir bien gagné.

"Vous avez encore piégé des élèves à ce que je vois."


Il sourit amusé et vint prendre place autour de la table en observant le pactole. Il observa alors ce cher professeur toujours identique à lui-même. Il ne connaissait pas grand chose de lui. Il avait juste l'habitude de ses parties de poker où il déplumait tout le monde et de ses petites magouilles à gauche à droite auxquelles il avait tendance à parfois participer. Ce n'était pas forcément toujours bon mais les coup de tête ça ne demande pas de la réflexion, juste de l'action. N'était pas imprévisible pour rien.Cela faisait quand même un moment qu'il ne l'avait plus vu en dehors des cours, et encore, les cours où il daignait venir donner cours.

"A quoi va vous servir tous ces bijoux ?"
Revenir en haut Aller en bas
 

Fourbes délassements [ Libre à 3 personnes ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: