AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ON EST DESCENDUS À TRENTE, MAIS VOUS POUVEZ ENFIN VOUS AMUSER !

Partagez | 
 

 Ennui mortel [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité, got it ?
Invité


MessageSujet: Ennui mortel [Libre]   Mer 22 Sep - 18:25



Pour la quatrième fois de la journée, Li Hui dû justifier son âge et son appartenance à un membre de l'établissement. Cela en devenait presque lassant, à force. Du fait de son apparence juvénile et ses expressions d'une autre époque, la jeune femme passait toujours pour une enfant et ce n'était pas sa voix douce, un brin sucrée qui allait l'aider dans sa quête de maturité. Eh puis, quoi encore ?
Elle n'allait surement pas s'habiller comme une actrice de magazine pornographique et jurer à chaque phrase pour avoir l'air d'une adulte. De toute manière, sa famille et sa morale ne lui permettraient en aucun cas une telle chose. Elle continua son chemin, tout droit le long du couloir, en souriant aux autres élèves qui passaient par là : règle n°1 : en compagnie d'inconnu, toujours afficher un sourire sincère pour paraître aimable et attirer leur sympathie ; dérogation spéciale pour les professeurs.

En débarquant dans l'aile ouest, elle se rendit compte qu'être dans cet établissement allait finir par être éprouvant à longue : personne n'était capable de la prendre au sérieux ; elle n'avait pu se lier qu'avec Faith, laquelle était rapidement devenue une fille à éviter dans son esprit. La solitude, c'est la mort de l'âme. Après tout l'homme est un animal grégaire et doit impérativement vivre entouré sous risque de devenir fou un jour ou l'autre. Ce n'était pas le destin dont rêvait la jeune demoiselle lorsqu'elle poussa la porte de la bibliothèque, vide. Décidément. La raison de sa venue ici étant ce livre dont on lui avait parlé comme étant le sommet du romantisme victorien : Orgueil et préjugés.

- C'est étrange, je ne le trouve nulle part.

Pourtant, elle s'était renseigné auparavant pour que cette probabilité soit fausse.
Sans doute quelqu'un l'avait-il rangé dans un autre rayon de livres. Elle se dépêcha de vérifier cette possibilité avant d'admettre deux choses : il y avait véritablement beaucoup plus d'ouvrages qu'elle ne l'avait imaginé et tout vérifié prendrait une éternité ; que cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas fait de sieste. Etant donné que ses nuits demeuraient continuellement remplies de rêves plus sordides et incompréhensibles les uns que les autres, surtout depuis qu'elle était arrivé ici, la fatigue avait fini par la gagner. Aussi, elle prit une chaise, posa délicatement sa tête sur la table et ferma les yeux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Ennui mortel [Libre]   Dim 26 Sep - 17:45

    ( Je peux ? ♥)

    L'adolescent se leva de la chaise sur laquelle il s'était affaissé pour regarder d'un air sceptique les rangées de livres soigneusement rangés par ordre alphabétique devant lui. Que faisait-il ici ? Il était bien l'une des dernières personnes qu'on pouvait s'imaginer voir ici. Il ne savait pas lui même pourquoi il était venu dans la bibliothèque. Peut-être espérait-il y trouver un peu de calme ? Il fallait bien se l'avouer : il n'y avait personne ici. C'était plus que désert. Pas le moindre élève en vue à part peut-être un ou deux qui venaient ici pour travailler ou faire des recherches en paix. Il n'y avait que la bibliothécaire, ses lunettes devant les yeux, assise à son bureau qui semblait plongée en pleine lecture.
    Il fit donc quelques pas autour des rayons en se demandant bien ce qu'il pouvait chercher. Il ne lisait pas beaucoup voir absolument pas alors que pouvait-il trouver ici à part des livres ? La solitude certes mais il aurait mieux fais d'aller dehors, traîner dans la rue et s'asseoir dans une ruelle assez sombre et au moindre danger sortir son arme ou ses poings. Non franchement, il se demandait encore ce qu'il faisait ici. Le plus logique était de repartir, peut-être qu'il n'y aurait personne sur le toit. En général il n'y avait personne mais particulièrement à cette heure-là.
    Le jeune homme blond revint donc rapidement vers sa chaise où il avait posé son sweat shirt bleu. Mais il y retrouva une jeune fille qui semblait s'être assoupie. Et où était son sweat alors ? Il n'eut pas à le chercher longtemps en fait, à peine deux secondes : la jeune fille était assise dessus, pas entièrement mais assez pour qu'il ne puisse pas tirer dessus pour le dégager. Cela lui faisait une belle jambe tiens. C'était la deuxième fois qu'il tombait sur une étudiante endormie, elles étaient toutes épuisées en fin de journée ici ou quoi ?
    Il poussa un soupir agacé avant de s'approcher pour vérifier si elle dormait ou s'il s'était trompé. Doucement, Jack posa une main sur l'épaule de la jeune blonde pour la réveiller en la secouant légèrement.
    « Euh...? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité, got it ?
Invité


MessageSujet: Re: Ennui mortel [Libre]   Mer 29 Sep - 18:12



(bien sûr ^^)

Finalement, son repos n'avait été que de courte durée.
A peine les bras de Morphée l'enlaçait qu'un réveil se préparait. Elle sentit la main insistante et leva délicatement son buste en murmurant quelque chose d'inintelligible, sans doute un reste d'inconscient qu'elle venait de quitter. Après avoir cligné les paupières à plusieurs reprises, elle reprit conscience d'un fait occulté : on l'avait réveillé. Elle se tourna alors vers la personne en question, découvrant un blond d'une taille moyenne arborant une tenue commune. Son cerveau se mit à analyser la situation à la vitesse de la lumière, comme à son habitude : son regard semblait indiquer une impatience certaine, même s'il ne paraissait pas brusque ou méprisant. Toute la physionomie de son visage indiquait un comportement non provoqué par une stratégie, ni de mauvais desseins ; aussi décida-t-elle d'emprunter une expression surprise et calme face à la situation qui lui échappait.

- Y aurait-il un problème ?

Dans un second temps, elle nota qu'elle était assise sur quelque chose et brusquement se redressa d'un bond. Prenant le sweat à deux mains, la jeune fille vérifia qu'elle ne l'avait endommagé ou sali, aucun indice ne l'indiquant, elle le tendit à son interlocuteur.

- Je suis vraiment navrée pour cet incident. Je n'avais pas remarqué sa présence en m'endormant ici, j'aurai dû faire plus attention. Je m'appelle Xiao Gui, enchantée de te rencontrer malgré tout. J'espère que tu ne tiendras pas de rancune envers moi à l'avenir. Excusez-moi, sauriez-vous où se trouve Orgueil et Préjugés ?
J'aurai aimé l'emprunter mais impossible de mettre la main dessus...


La bibliothécaire, à qui la question était posée, releva ses yeux de son ouvrage avant de lui annoncer qu'on venait de le lui rendre et qu'il se trouvait désormais sur son bureau. Bien que le dérangement l'eut déplu, elle n'en tint pas compte dans la tonalité de sa voix puisqu'il était d'usage d'être aimable avec les élèves de cet établissement. Politique lycéenne oblige. Etant donné l'absence de parole du jeune homme, Li Hui se dirigea vers la pile de livres en question et commença à fouiller parmi les différents tomes. Son oeil fut attiré par la couverture ornée d'une jeune femme en tenue victorienne dont la chevelure virevolait sur l'image. C'était celui qu'elle désirait. Alors, elle revint à sa place pour remettre la chaise comme il était convenu puis attendit quelques secondes une réponse de sa part.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Ennui mortel [Libre]   Sam 2 Oct - 18:32

    La jeune fille émergea de son sommeil et semblait surprise, rien d'étonnant à cela elle devait se demander pourquoi il l'avait réveillé. Elle possédait deux yeux bleus et un visage encadré par des cheveux blonds dorés, sans être particulièrement belle elle n'était pas moche non plus, simplement jolie.
    «Y aurait-il un problème ? »
    Mais il n'eut pas vraiment le temps de répondre que la jeune étudiante remarqua, enfin, son sweat. Elle le lui tendit après l'avoir inspecté. Il le prit en la remerciant de façon presque indifférente, bien qu'un peu agacé mais elle ne semblait pas l'avoir faire exprès de plus il n'avait pas très envie de s'éterniser ici. Il sortirait bien mâcher un petit chew-gum tiens en écoutant un peu de musique. Il n'avait pas l'heure mais les cours devaient certainement être finis depuis un moment déjà.
    Il fut arrêté alors qu'il commençait à dériver dans ce qu'il allait bien pouvoir faire en sortant d'ici, par la jeune fille qui s'excusa comme la plupart des gens l'auraient fais. Elle s'appelait Xiao Gui. Il fut un peu dérouté par son soudain changement d'interlocuteur et se contenta d'hocher doucement la tête. Déjà elle était en train de fouiller rapidement dans une pile de livres et il s'imaginait pouvoir donc s'éclipser tout naturellement.
    Néanmoins avant qu'il n'ai fais plus de trois pas, c'est à dire pas bien loin, elle était revenue ranger la chaise et semblait attendre quelque chose de lui. Certainement qu'il prenne la parole. Il aperçut la couverture du livre avec une jeune femme cheveux au vent, cela ressemblait à un roman à l'eau de rose pour les jeunes filles rêveuses. Il fallait avouer aussi que l'adolescent n'était pas un grand lecteur.
    « Jack. » lâcha-t-il .
    Il fallait avouer que son simple nom faisait un peu vide face à plus que 3 secondes de conversation mais le blondinet n'était pas forcément la personne la plus sociale qui existe. Il avait une vie social, certes très limitée, mais il ne faisait pas partie de tous ces gens qui vont vers les autres, se montrent polis et courtois, plutôt souriants et qui rapidement se font des connaissances amicales un peu partout. Tandis que lui en résumé ses discutions ne duraient pas plus d'une minute, sauf dans ses rares moments où il pouvait se montrer presque sociable.
    « Je m'en vais, j'suis occupé. lâcha-t-il.
    L'adolescent quitta rapidement la salle, poussant la porte. La lourde porte se refermait derrière lui tandis que gisait devant elle un petit paquet où se trouvait à l'intérieur deux photos où on pouvait voir une femme. Elle n'était pas la plus belle de tous mais elle avait de magnifiques cheveux blonds qui tombaient le long de son dos. Sans se rendre compte qu'il avait perdu cette photo qu'il avait réussi à habilement récupérer dans un vieil album poussiéreux dans le grenier de sa famille, il continuait sa route.



This is life every second here
Gripping tighter
Empty praise to all the things I fear inside
Revenir en haut Aller en bas
Invité, got it ?
Invité


MessageSujet: Re: Ennui mortel [Libre]   Ven 15 Oct - 19:47


Son regard resta figé sur cette fameuse boîte. Ces photos en apparence anodine, mais qui lui fit penser à une autre qui l'était beaucoup moins. Sa véritable mère. Celle à qui l'on avait arraché lorsqu'elle était encore enfant, vulnérable et innocente. Des boucles anglaises avec des prunelles d'un charme déconcertant. Avec un calme olympien, elle prit alors ces parcelles de vie dans sa main et tenta de se remémorer à quel moment sa vie avait profondément changé au point qu'elle ne fut plus jamais la même. Certes, son empathie restait là, toutefois, un vide immense perdurait depuis. Sans doute lorsque le coup de feu fut tiré, ou bien avant. Quand elle eut appris que la vie reposait sur un château de cartes, prêt à s'effondrer à n'importe quel instant, comme celui de la découverte de son illégitimité. Elle était la fille de la maîtresse, celle dont on ne voulait pas. Et pourtant, on l'avait gardé dans l'ignorance, en espérant qu'un jour elle aurait pu pardonner cette faute pleine de souffrance. Elle n'avait jamais réussi par ailleurs. Li Hui s'était juste contenté de paraître mieux, et de s'améliorer pour que personne ne puisse doute d'elle. Règle n° 3 : ne jamais montrer aux autres nos rêves, nos angoisses.

- Attends !

Elle courut en sa direction, poussa la porte qu'elle avait emprunté auparavant cependant le couloir était vide. Pour une raison inconnue, il lui fallait rendre ces photos : comme pour se permettre d'accepter le départ de celle qu'elle aurait tant aimé connaître, faire son deuil. On l'avait envoyé ici, mais était-ce qu'elle voulait vraiment ? Elle n'avait pu le dire lorsqu'on lui avait demandé, comme d'habitude. D'ailleurs n'était-ce le mieux pour elle ? Elle en doutait désormais, perdue et à sa recherche. Curieusement, en apprenant sa véritable identité, on lui avait en quelque sorte voler la sienne. Xiao Gui, Li Hui, étudiante, voilà seulement ce qui restait dans son esprit. Tellement vide. Règle n°5 : pleurer devant autrui est interdit. Et pourtant, ces larmes traîtresses commençaient à lui monter aux yeux, imprudemment. D'un revers de la main, elle les chassa en espérant que d'autres ne viendraient pas les remplacer.

- Jack !!!!

Soudain, il était là, devant elle. Bien sûr, elle ne sut plus quoi dire. Sa respiration irrégulière et son manque de perfection dû à la course effrénée dans l'établissement la déconcertèrent quelque peu. Elle devait le lui donner, maintenant. Tendant sa main vers la sienne, elle apporta les objets oubliés du jeune homme, tandis qu'elle luttait avec tous ces ressentiments. La suite dépendait entièrement de lui. Ne sachant être elle-même, il lui fallait être autrui pour exister : seule, elle mourrait ; avec d'autres, elle pouvait enfin interagir avec le monde des vivants. Mise à bout par cette situation qu'elle ne savait pas contrôler, elle fit ce qu'elle savait le mieux faire : sourire en priant pour qu'il la tire des tourments où elle s'était livrée. Bien entendu, son passé lui était inconnu, son caractère également malgré tout, il fallait qu'il se passe quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Ennui mortel [Libre]   Sam 16 Oct - 1:20

    « Jack !!!! »
    C'était comme si on avait crié son nom. L'adolescent s'immobilisa et en quelques secondes à peine se retrouva devant Xia Gui, la jeune fille qui s'était endormie sur son sweat. Elle, qui était quelques minutes plus tôt bien coiffée et parfaitement habillé qui semblait d'un calme serein, semblait légèrement décoiffée et essoufflée. Pourtant il ne comprenait pas pourquoi elle l'avait appelé car il semblait bien que c'était elle et pourquoi elle avait couru après lui. Que voulait-elle ?
    Elle lui tendit des photos. Il y avait sur ces photos une femme blonde, exactement comme celles sur les photos qu'il avait trouvé un peu plus tôt. Instinctivement il mit sa main dans sa poche, puis son autre poche et toutes ses poches d'un geste pressé, cherchant désespérément les photos. Elles étaient vides, toutes ses poches étaient vides. Il observa longuement les photos dans la main de la jeune fille. Il avait failli les perdre, il ne les aurait certainement jamais revu si elle n'avait pas était là. Il la remercia, presque absent et prit délicatement les photos.
    Il avait la mêmes couleur de cheveux que la jeune femme se trouvant sur la photo, peut être que les siens étaient un peu plus lumineux et ils étaient longs, ils semblaient si doux. Il aurait tant voulu pouvoir jouer avec. Elle souriait, un sourire radieux tandis que ses yeux d'un doux vert presque kaki brillaient et reflétaient tout son bonheur lors de cette photo. Son cœur se serra douloureusement, il aurait tant voulu la connaître à l'époque où elle était aussi heureuse.
    Jack observa cette photo encore quelques minutes. Il avait peur de perdre ces photos et d'oublier comment était sa mère. Cette femme...était sa mère. C'était si étrange de lui donner enfin un visage, il n'avait gardé aucun souvenirs d'elle et de sa première année. Ce n'avait été qu'un nom au fond, il ne pouvait pas lui donner de personnalité ou d'apparence. D'ailleurs cela avait était un miracle qu'il réussisse à avoir ces photos mais il avait presque tout de suite deviné que c'était elle. Il caressa avec son pouce sans s'en rendre compte doucement la photo. Enfant il aurait aimé pouvoir toucher son visage, ses cheveux, qu'elle le prenne dans ses bras qu'elle soit là au lieu de se suicider, de l'abandonner derrière elle.
    Il fourra rapidement les photos bien au fond de sa poche, gêné de s'être laissé à regarder cette photo face à une inconnue, à devenir soudain si vulnérable. Il se rendit soudain compte, en jetant un regard vers la jeune fille, que ses yeux semblaient humides. Il ne comprit pas, pourtant lui n'avait pas pleuré et il y avait peu de chances qu'elle connaisse cette femme. Jamais il n'aurait imaginé la véritable raison, que cette femme sans avoir aucun liens pouvait la plonger dans le passé. Le passé qu'on oublie inconsciemment et qui peut être si douloureux, le passé qui nous torture et qu'on arrive pourtant pas à oublié. Le passé était remplit de douleur comme si l'esprit humain préférait garder les moments de souffrance que les moments de joie.
    Jack se sentait soudain si vulnérable face à elle qui avait était témoin d'un de ses rares moments où il avait cessé d'être sur ses gardes, contemplant de simples photos. Mais ses yeux humides la rendaient peut-être aussi vulnérable face à lui. Il ne voulait pas lui demander ce qu'elle avait et qu'elle lui demande qui était cette femme mais il ne pouvait plus la laisser là. Il ne pouvait pas l'abandonner alors qu'elle semblait, sans qu'il puisse pourtant dire pourquoi ou comment, confrontée aux fantômes du passé tout comme lui.
    L'adolescent enleva son pull et le tendit à Xia Gui pour qu'elle l'enfile avant de la regarder dans les yeux. Il n'était pas devenu sociale mais sans savoir pourquoi il se sentait obligé de rester avec elle pour l'instant. Il n'était pas soudain devenu particulièrement gentil mais c'était comme s'ils partageaient une partie de la mélancolie qui l'habitait. Il comprenait juste sa douleur.



This is life every second here
Gripping tighter
Empty praise to all the things I fear inside
Revenir en haut Aller en bas
Invité, got it ?
Invité


MessageSujet: Re: Ennui mortel [Libre]   Dim 24 Oct - 15:31



Le pull du jeune homme sur ses épaules, elle tenta de comprendre ce qui pouvait lui passer par l'esprit. La tristesse qu'il ressentait était-elle celle d'un deuil, d'une déception, d'un remord trop longtemps enfoui ? Connaissait-il le manque, l'abandon et l'incompréhension qu'elle éprouvait à l'instant ou étaient-ils dans un autre monde ? Non, la femme de la photo n'était née d'aucune rencontre pour sa part, juste d'une association non désirée.

[flashback]

" Plus tard, j'aimerais être un pétale de rose "

" Pourquoi mademoiselle ? Votre condition ne vous plait-elle pas ? "

" Un pétale de rose ne dépend que du vent et de la température du ciel.
Il tombe au printemps et meurt en hiver, rien ne peut arrêter sa course.
Il sait de qui il vient et n'a pas peur d'être seul, de perdre la fleur dont
il provient parce qu'il a connu son amour, l'espace d'une saison. "

Pieds nus sur l'herbe, les cheveux dans le vent, Li Hui contemplait la mer au loin, derrière la falaise où elle se trouvait. L'air marin lui faisait un bien fou tandis que son sourire était mouillé de milliers de petites perles d'eau provenant de son regard céleste. Plus le froid se faisait ressentir sur ses épaules, plus elle en oubliait la peine qui lui dévorait les entrailles. Sa robe ébène virevoltait à volonté lorsque la neige se mit à tomber, flocon par flocon. Elle tira la langue pour en attraper quelques uns, inquiète pour sa santé, sa tante s'approcha d'elle et lui déposa son châle sur son frêle buste de jeune fille à peine pubère.

" Nous devrions retourner à l'enterrement, votre mère risque de s'inquiéter. "

" Ma mère est morte, Nana. "

" Soyez raisonnable. Elle a fait cela pour vous protéger, elle vous aime, à sa façon. "

" Mensonge. "


[Fin du flashback]

- Je sais.


Elle baissa la tête sur la photo et se contenta de rétorquer ces deux mots d'une voix incertaine. Elle savait, mais à quel point ? Nul ne pouvait le dire. Elle tenta d'assimiler le peu d'information qu'elle pouvait de la situation, pour reprendre le dessus et garder le peu de sang froid qu'elle avait. Sa respiration redevint normale tandis qu'elle caressait de ses doigts le tissu du vêtement qu'il lui avait prêté. Ce n'était pas doux, juste réconfortant, tout comme lui.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Ennui mortel [Libre]   Sam 13 Nov - 23:13

    « Je sais. »
    Surpris, le jeune adolescent releva la tête vers elle sans réellement comprendre mais elle lui semblait revenir d'un long voyage...peut-être un de ces voyages dans un passé qu'on préférerait laisser de côté. Il était inexplicable pour lui de dire comment il avait ce sentiment qu'elle aussi partageait et comprenait la douleur qui pouvait ronger un être même sans en connaître les raisons. Passé douloureux mais il y avait pu lui arriver tant d'horreur qu'il ne préférait pas la questionner. C'était juste reposant quelqu'un qui comprenait tout ce mal qui peut vous ronger sans que vous puissiez vous en défaire.
    Il leva la tête sur les fenêtres où passaient les éclatants rayons du soleil, il faisait beau aujourd'hui. Une bien belle journée qui était en réalité si triste. Sa mère était morte et il ne pouvait rien y faire même s'il y mettait toutes ses forces, d'ailleurs cela n'aurait peut être pas était une bonne chose qu'elle le rencontre après ce qu'il était devenu. Il regrettait déjà d'avoir cherché ces foutues photos, il aurait mieux fait de les laisser là où elles étaient après tout. Mettre un visage à cette personne inconnue ne lui faisait juste que plus mal, le plongeant dans toute cette douleur que son absence avait crée, ce vide impossible à combler. Et pourtant elle aurait sûrement juste eu honte de l'avoir comme fils, son cœur se serra douloureusement tandis qu'il détournait le regard.
    « Tu sais ? »
    Il avait longtemps hésité et son ton ne reflétait que son désarroi face à cette question presque sorti malgré lui qui espérait. Et si elle savait des choses sur lui qu'il ne connaissait pas ? Et si elle avait vu cette femme quelque part sur une photo et qu'on lui en avait parlé ou n'importe où d'ailleurs. Mais peut-être, certainement, elle était juste encore à mi chemin entre passé et réalité. Un sentiment de déception l'envahit, soudain las et il lui jeta un regard. Elle devait être perdue elle aussi et il se sentait mal de la laisser ainsi face au reflet de son propre désarroi. Cette image l'insupportait, le meurtrissait, l'agaçait, le dérangeait...
    L'adolescent soupira, il voulait laisser un peu de côté la passé. Il jeta un regard à l'horloge dans le couloir qui annonçait déjà que les cours étaient finis depuis un petit moment déjà. Il trouvait que rester à l'intérieur de l'établissement encore plus...déprimant. Il avait envie de sortir respirer à grandes bouffées l'air de la ville, regarder les voitures filaient sur la route et les gens dans la rue. La ville pouvait parfois sembler si grande qu'il avait l'impression d'y être plus libre qu'il ne l'était en réalité...Coincé sur cette île qui semblait être la seule forme de vie existante. Et alors il se demandait comment les premiers êtres humains étaient arrivés et comment la technologie s'était ainsi développé mais il ne cherchait jamais bien loin cette question qui semblait éternellement sans réponse. Avec maladresse il tenta un :
    « Hm...Y a plus personne ici. Tu...Heum...T'as soif ? »


This is life every second here
Gripping tighter
Empty praise to all the things I fear inside
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé, got it ?


MessageSujet: Re: Ennui mortel [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ennui mortel [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: