AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ON EST DESCENDUS À TRENTE, MAIS VOUS POUVEZ ENFIN VOUS AMUSER !

Partagez | 
 

 Moment d'ennui...( PV ) [fini ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Dim 5 Sep - 21:39

    PV LIIYAH ♥

    Assis nonchalamment sur un banc, les jambes négligemment étendus devant lui, le jeune homme observait les gens qui l'entouraient. Une mine dégoûtée par les amoureux qui s'embrassaient sans la moindre gêne devant les passants, observant amèrement les jeunes enfants qui batifolaient dans le parc avec leurs jeux innocents, un petit regard sur le banc d'en face avec un homme d'une trentaine d'années lisant le journal tandis qu'une vieille femme assit à côté de lui nourrissait les pigeons. C'était une journée tranquille et banale, une de ces journées où on se couche le matin avec le sentiment que tout était exactement comme la veille à quelques détails près. Seuls les passants étaient un degré plus intéressants à observer que cette scène utopique tout droit sortie d'un conte pour enfants. Il sortit de sa poche un chew-gum au hasard et commença à le mâcher tout en jetant le papier dans les airs, il atterrit certainement sur le sol. Hum...Goût fraise. Cela faisait un moment qu'il n'était pas tomber sur ce parfum, il était un peu obligé de voir sa consommation diminuée ces temps-ci rentré oblige. Il n'était pas rare de le voir sécher les cours mais il ne voulait pas rater son année, peu désireux d'être scolarisé un an de plus. Jetant un regard à son sac posait sur le banc à côté de lui, il poussa un soupir avant de rejeter la tête en arrière pour...observer un ciel bleu pâle parsemés de quelques nuages. Tout semblait si idyllique, si parfait et si ennuyant ici. Il en vint même à se demander pourquoi il était venu ici. Il était directement sorti, plus rapide qu'un animal en cage qu'on viendrait de libérer, filant le plus vite possible. Et deux choix s'offraient à lui : rentrer directement, chose dont il était hors de questions vu les relations qu'ils entretenaient avec ses parents adoptifs ou traîner dehors quelques heures au moins. Il aurait très bien pu attendre Liiyah mais n'avait aucunes idées où elle était encore fourrée et n'était pas assez patient aujourd'hui pour l'attendre si elle avait décidé de se chercher une nouvelle proie. Les rues étaient bondées à cette heure-ci et tout le monde se bousculait, même dans les petits cafés sans parler des embouteillages...Il y avait bien ce petit bar pas très loin où il lui arrivait de traîner avec une connaissance ou deux mais il doutait qu'il soit ouvert aussi tôt. En traînant un peu hasard, tout en prenant plusieurs détours pour éviter soigneusement la foule, il finit par tomber devant le parc. Il semblait bien plus paisible que la ville à l'heure de pointe et le jeune blond s'était finalement engagé dans les sentiers poussiéreux jusqu'à ce trouver un banc libre où il pouvait s'asseoir et avoir la paix. Et maintenant il se retrouvait là, à ne rien trouver d'intéressant à part réfléchir à une occupation. Soudain il se redressa et commença à fouiller dans son sac d'où il sortit deux écouteurs, lançant son mp3 sur la première musique qui venait. Il pouvait ainsi faire le vide tranquillement, se laissant bercer au son de la musique. Pourtant il sentit une main se poser sur épaule timidement, il releva doucement la tête avec une mine agacée ouvrant un œil. A peine deux chansons avaient eu le temps de passer et on le dérageait déjà. Une jeune fille aux cheveux brun aux lui arrivant un peu en dessous des épaules, quelques mèches sur le côté devant l'un de ses yeux à l'iris cuivrée, elle était habillé d'un jolie uniforme vert dont la jupe très courte recouvrait de jolies jambes minces. Son visage s'était doucement coloré, elle semblait rouge et plutôt timide. N'entendant absolument pas ce qu'elle disait, il décida d'enlever ses écouteurs que dans sa gêne elle ne semblait pas avoir remarqué.
    « ...Et je me demandais si cette place était libre. » fut tout ce qu'il entendit de la jeune fille dont le ton était hésitant. Hum...C'était une fille plutôt mignonne mais sans plus qui semblait avoir beaucoup du mal à lui parler et dont il n'avait entendu qu'une phrase minime de son monologue. Poussant un vague « Hmm...» plutôt indifférent comme seule réponse tout en la toisant avec un certain agacement. La jeune fille fit un pas en arrière, avant de regarder derrière lui et de partit en courant juste après s'être excusée précipitamment. Le jeune blond se retourna et découvrit...suspeeens.



Dernière édition par MATTHEWS Jack R. le Sam 16 Oct - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
KATSURA Liiyah, got it ?

messages : 17
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Dim 5 Sep - 23:41

    .. cette même fille bouscula malencontreusement Liiyah qui allait à la rencontre du blond au même moment et cet évènement ne la laissa pas indifférente. La brune, pas vraiment plus grande qu'elle, s'arrêta soudainement avec une mine confuse, les joues brûlantes de honte tout en baissant le regard.

    « Désolé, vraiment désolé.. je.. je regardais pas où j'allais et.. »

    En toute honnêteté, la blonde se fichait royalement de ses excuses, néanmoins c'était assez amusant de la voir dans un tel état d'agitation. Elle continuait sans cesse de couiner des choses aussi incompréhensibles qu'inutiles, de plus en plus rapidement. Quand allait-elle en finir ? Sérieusement, c'était agaçant. De plus qu'elle avait cherché à se rapprocher de Jack, et c'était inacceptable pour elle, c'est tout. Finalement, Liiyah lâcha un petit rire nerveux, limite ironique, puis posa son index sous le menton de l'inconnue en relevant sèchement sa tête, de sorte à plonger son regard perçant dans celui de la brune. Comme une tigresse prête à mettre fin à l'existence de sa proie.

    « Écoute.. j'en ai rien à faire, je veux juste que tu dégages. Trouve toi quelqu'un d'autre pour faire la causette chérie. »

    Le ton de sa voix était froid et se voulait menaçant, ce qui n'eut aucun mal à faire déguerpir la pauvre fille, certainement bouleversée par tant de malheurs s'accumulant en l'espace d'une minute. Bah, c'était pas la première de la matinée qui la bousculait, loin de là. Toutes les petites princesses qui se hâtaient d'aller au lycée.. ahah, c'était si marrant. Revenons quelques heures en arrières.. il était 6h quand Liiyah a ouvert l'œil, alerté par le bordel de ses parents au rez-de-chaussé, toujours aussi discrets. S'étant résignée à l'idée de se rendormir, elle s'habilla rapidement avec autre chose que son uniforme et se faufila tout aussi vite vers la sortie. Tout comme à son habitude, elle traînait dans les rues sous la forme d'une petite silhouette se déplaçant furtivement de rue en rue, suivant les derniers rayons lunaires qui perçaient le globe recouvrant la ville. Rares étaient les journées qui apportaient un peu de diversité dans cette routine qui se répétait inlassablement depuis bon nombre d'années déjà. Malheureusement, ce n'était pas un jour spécial, aujourd'hui. C'était prévisible, quelques personnes mal intentionnées, dérangées, ou encore pas vraiment nettes se promenaient tôt dans les ruelles où seule la pénombre régnait constamment. C'était facile de faire mumuse avec eux. De toute façon, les mecs comme ça ne voient pas plus loin que leurs queues, c'est bien connu. Un peu de chantage, de manipulation, et on pouvait en faire tout ce qu'on voulait, comme un marionnettiste jouant de ses talents pour diriger ses marionnettes dans une danse sans fin. Elle l'avait bien vite compris, et chaque journée emmenait avec elle son lot de nouveaux jouets. En bref, c'était l'exemple type d'une matinée ici, de son point de vue personnel. Et aujourd'hui, rien de bien différent lui était arrivé, à vrai dire. Ah, si, les minettes qui courent pour aller au bahut. Eh oui, c'était la rentrée. Et évidemment, comme chaque année, elle bousculent tout le monde comme si c'était normal. Malheureusement pour elle, quelques unes avaient eu le droit à un traitement spécial par ses soins. Oh pas grand chose, juste quelques paroles à vous faire pleurer quelques jours, rien de plus.

    Et voila qu'elle était tombé sur Jack, par chance d'ailleurs, car elle ne pensait pas vraiment le trouver là. En réalité, c'était impossible de savoir où il se trouvait, ni quand il y serait. Mais étrangement, ses deux là avaient pour don de se retrouver rapidement, peut-être à force de traîner ensemble, qui sait. Comment décrire la relation qu'ils entretenaient.. c'était difficile à expliquer. Entre eux, c'est un peu comme chien et chat, toujours en train de se chercher, mais toujours ensemble quoi qu'il arrive. Au fond, l'un veille sur l'autre et vice-versa. Pourtant, ils avaient connus des débuts difficiles, ce qui avait l'habitude de faire rire Liiyah. Mais en y repensant, d'autres souvenirs à présent douloureux lui revenait. Cette absence, la cause d'une tristesse inexplicable.

    « .. eh, elle voulait quoi elle ? Tu l'as fais fuir, cette pauvre fille. »

    Demanda t-elle au blond d'un air détaché en s'approchant, ses mains s'entremêlant dans son dos et la démarche soigné comme à son habitude. Jalouse, elle l'était. Possessive, surtout, et elle n'aimait pas des masses que tout pleins de filles s'agglutinent comme des mouches autour de Jack. De toute façon, la plupart du temps, ces pots de colle s'enfuyaient en voyant la véritable personnalité du blond. Ironique, non ? Liiyah s'approcha encore et prit place à côté de lui, pas besoin d'une autorisation de sa part, les bancs étaient à tout le monde après tout.


Dernière édition par KATSURA Liiyah le Lun 6 Sep - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Lun 6 Sep - 22:18

    ...Rien.
    Il n'y avait rien. Soit il était tombé sur une folle qui hallucinait, soit il y avait quelque chose qui ne s'y trouvait plus quand il s'était retourné mais peu importe cela revenait au même : maintenant il n'y avait plus rien. Poussant un soupir peu convaincu, il se détourna et découvrit avec surprise la jeune brune en compagnie d'une blonde bien connue. Elle semblait prendre plaisir à traumatiser la pauvre fille dont il vit les yeux devenir rapidement humide et une petite goutte étincelait au coin de son œil. Elle prit la fuite comme une proie face à un prédateur et il savait que Liiyah ne la raterait pas et lui sortirait quelques remarques assez blessantes pour qu'elle s'enferme des jours dans sa chambre à pleurer toutes les larmes de son corps. Il était toujours plutôt amusé par sa soudaine agressivité dés qu'une fille pointait le bout de son nez, qu'elle soit ou non aussi jolie qu'elle. Enfin lui n'y faisait pas attention et était souvent dérouté quand il entendait parler les garçons sur son compte. Ils utilisaient beaucoup de mots mais il en revenait à la même conclusion, elle avait étrangement la côté auprès des autres garçons. Un fin sourire amusé se dessina sur ses lèvres, presque moqueur qu'elle s'en prenne à aussi faible et timide. Il est vrai que peu de personne était dotée de l'assurance naturelle de la blonde et d'autant d'estime de soi-même pour oser aborder n'importe qui de la sorte. Mais il se demandait ce qu'elle pouvait bien faire ici, ce n'était pas vraiment son style la nature verdoyante dans un petit parc idyllique. Surtout lorsqu'il était rempli d'amoureux qui voyaient déjà une longue vie commune à deux, le mariage, les enfants et qui s'imaginaient déjà l'éternité à s'aimer. Il n'y avait aucuns garçons sur qui elle pourrait mettre le grappin dessus, en tout cas ils étaient tous en petite bande ou avec une jolie fille qui leur faisait de radieux sourires. Sinon le parc avait beaucoup de jeunes étudiantes qui rentraient chez elles ensemble en passant par le petit parc en s'imaginant de magnifiques rencontres amoureuses. Si c'était pour essayer d'intimider la moindre jeune fille ou essayer de se trouver un copain, c'était sans lui. Ses histoires de cœur ne l'intéressait jamais vraiment sauf si ça commençait à dégénérer mais en général elle en faisait baver à tous les garçons avec qui elle était sortie au point qu'ils semblaient déprimé un bon moment et dés qu'ils s'en étaient remis, elle avait eu le temps de briser un autre cœur. Parfois il se demandait sérieusement ce qu'il y avait de si drôle à ça mais il la laissait faire, après tout tant que cela ne le concernait pas ça ne le regardait pas.
    « .. eh, elle voulait quoi elle ? Tu l'as fais fuir, cette pauvre fille. » Cette question semblait tout à fait détaché. Et il avait au fond déjà oublié ce qu'elle lui voulait, pas très intéressé par ses propos hésitants. Elle devait sûrement buter sur la moitié des mots pour trouver un synonyme, trouver la meilleure façon de prononcer en ponctuant ses phrases de blanc gêné, particulièrement désagréable à l'écoute. Elle n'avait pas choisis le meilleur moment pour venir lui adresser la parole.
    « Je me demande qui de nous deux lui a fait le plus peur...» lâcha-t-il d'un ton moqueur avant de continuer sur un ton neutre « Enfin je sais déjà plus ce qu'elle voulait mais aucune importance. Enfin si ça te démanges tu peux encore essayer de la retrouver pour lui demander. »
    Il plaignait d'avance la pauvre brune qui fuirait à toutes jambes en l'apercevant. Ou elle serait allée pleurer dans les bras de sa bande de grandes copines qui prendraient sa défense et que le blonde ferait valser comme des quilles. Il fallait savoir lui tenir tête sinon elle écraserait son adversaire dans une violente joute verbale aidé par quelques regards blessants. Jack ouvrit son deuxième œil qui était jusqu'à présent encore fermé en la voyant s'asseoir sans la moindre gêne sur le banc. Certes il était à tout le monde mais depuis qu'il s'y était installé personne n'était venu le déranger avant la jeune brune. Il lâcha un léger soupir agacé, il trouvait ça presque bizarre d'être assis à côté d'elle dans un endroit aussi...romantique. Elle était...Il avait énormément de mal à la considérer comme une fille malgré ses longs cheveux blonds, sa fine silhouette et tout le reste. Elle se comportait comme un garçon, parlait comme un garçon et n'hésitait pas à lui coller son poing pour un oui et pour un non. En tout cas avec lui on aurait dit un véritable garçon et il l'avait presque toujours considérée comme telle...Sauf lorsqu'il l'avait rencontrée et qu'elle ressemblait à une petite princesse prétentieuse, pénible et quasi tyrannique qui avait réussit à entraîner un garçon de quatre ans leur aîné comme un petit chien lui semblait-il. Ce garçon...Qui n'était plus là, dont l'absence se faisait souvent sentir mais dont on taisait le nom, on faisait semblant de l'avoir oublié avec le temps alors qu'il était toujours là présent dans les esprits.
    « Il n'y a pas vraiment de mecs ici si c'est ce que tu cherches. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
KATSURA Liiyah, got it ?

messages : 17
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Lun 6 Sep - 23:37

    Cette réputation de briseuse de coeur, elle l'assumait parfaitement. Cette étiquette qu'on lui avait attribuée l'aidait plus qu'autre chose en réalité, et les rencontres masculines doublaient en quelques jours, ce qui n'était pas pour lui déplaire. C'était sa source d'amusement et de plaisir, elle se nourrissait de leurs sentiments et s'en servait pour faire plus mal, toujours plus de mal. Mais c'était une longue chaine d'étapes, dont la durée dépendait de beaucoup de facteurs, toujours différents. Deux semaines, c'était le maximum. Le temps de prendre le total contrôle de son âme, pour pouvoir le manipuler selon ses désirs. Au fond, il y avait toujours son côté princesse en elle : elle adorait collectionner ses poupées, c'était comme ses trophées de chasse. Le plus amusant, c'était quand ils revenaient quelques jours après la rupture. Croyant qu'au fond, elle leur appartenait. Ceux-là n'avaient rien compris, ou peut-être devenaient-ils avides de profondes souffrances ? Étrange situation. Pourquoi elle faisait ça, c'était LA question, non ? Simple vengeance sur le passé, le seul moyen qu'elle avait de se débarrasser de sa propre souffrance, en la rejetant sur les autres. C'était comme ça, évidemment c'était bien plus complexe, mais personne ne pouvait le savoir, ou du moins le comprendre.

    « Je me demande qui de nous deux lui a fait le plus peur... Enfin je sais déjà plus ce qu'elle voulait mais aucune importance. Enfin si ça te démanges tu peux encore essayer de la retrouver pour lui demander. »

    Qui sait. De toute façon, fragile et timide comme elle était, on pouvait se demander de quoi elle n'avait pas peur plutôt. Elle avait eu la malchance d'être sur son terrain de chasse au même moment, c'était comme ça. Et mieux valait ne pas chercher la blonde, car elle savait très bien vous trouver, comme la vulgaire proie que vous étiez à ses yeux.

    « Pas la peine de le lui demander, je connais déjà la réponse. N'est-ce pas évident ? »

    Répondit naturellement Liiyah avec certitude en adressant un sourire provocateur au blond, auquel il répondrait peut-être si l'envie lui prenait. Autour d'eux, beaucoup de couples se bécotant sous le soleil encore timide en ce début de matinée, ou encore, se glissant des mots doux à l'oreille, des promesses futiles et qui seront certainement, dans un futur proche, trahies.. Ridicule. C'était ce qui lui venait à l'esprit en voyant ça. Les relations durables et sérieuses, il fallait arrêter de se mentir, c'était plus que rare. Le malheur arrivait si vite. Trop d'espérance, trop d'excuse imbuvable.. était-ce ça le bonheur, pour eux ? Comprenaient-ils réellement l'importance de leurs engagements ? Non, évidemment que non, vu que tôt ou tard l'un n'hésiterait pas à trahir l'autre. Ce n'était ni plus ni moins qu'un cercle vicieux, un engrenage infernal dont il était difficile de sortir. L'amour.. un sentiment qui n'aurait jamais du l'être.

    « Il n'y a pas vraiment de mecs ici si c'est ce que tu cherches. »

    Mmh. Vraiment, elle n'avait pas que ça a faire, jouer au chat et à la souris. Mais c'est vrai qu'ici, personne n'était seul, que des couples ou des bandes mixtes, rien d'autre. Et puis de toute façon, à cette heure même, tout le monde devait croire qu'ils étaient ensemble, et on ne pouvait pas leur en vouloir de croire ça.. c'est vrai qu'ils iraient bien ensemble, au fond. Mais ce n'était qu'une comptabilité physique, concrètement c'était impossible qu'il y est quelque chose entre eux. La réalité était assez étrange, un changement de comportement flagrant, mais une énorme complicité. C'était de loin ce qui embellissait le plus ses journées, d'être avec Jack. Quelques moments où il n'est pas obligé de jouer à un jeu sans fin. Juste de la sincérité et de la simplicité, mais aussi des coups de gueule.

    « Rectification : c'est eux qui viennent me trouver, pas moi. Et puis, de toute façon, aucune chance ici : en ce moment même, tout le monde croit qu'on est en couple, alors reste docile, ce serait gênant si je devais en venir au main.. non ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Mer 8 Sep - 17:36

    « Pas la peine de le lui demander, je connais déjà la réponse. N'est-ce pas évident ? »
    Cette réponse, il n'en attendait pas moins de la blonde. Elle était impitoyable. Il avait parfois du mal à la définir tant elle pouvait lui sembler lunatique. Froide, hautaine et sans regrets qui pouvait pourtant être sa meilleure amie au fond. Et bien qu'il ne lui laisse jamais paraître et qu'il voulait lui donner l'impression d'être indifférent à son sort, il tenait à elle...Au point de la suivre chez les Rioters, veillant sur elle et prêt à être là si elle était en danger. Il ne s'était jamais imaginé qu'on puisse tenir à quelqu'un à ce point. C'était bien plus que de l'amitié, sans qu'il n'y ait la moindre trace d'attirance ou d'amour. Elle était comme...son pote, presque son frère si elle n'était une fille. Le blond laissa apparaître un léger sourire tandis qu'elle semblait toujours aussi sûre d'elle faisant une bulle rose avec son chew-gum. Il savait que ce n'était pas facile à expliquer mais ils étaient complices comme s'ils avaient passés toutes leurs vies ensemble et même avant. Il avait l'impression de pouvoir se faire comprendre d'un simple geste imperceptible qui pouvait sembler tout à fait insignifiant et qu'elle sache tout ce qu'il pouvait signifier. Qu'elle pouvait lire en lui à un détail près et qu'il pouvait faire pareil. Il avait en elle une immense confiance sans qu'elle soit aveugle.
    « Rectification : c'est eux qui viennent me trouver, pas moi. Et puis, de toute façon, aucune chance ici : en ce moment même, tout le monde croit qu'on est en couple...»
    Jack manqua de s'étouffer, avalant son chew-gum de surprise, à sa remarque. Toussotant un peu, il porta instinctivement sa main sur son torse, tandis qu'il avalait son chew-gum coinçait dans sa gorge. C'était bien la dernière chose à laquelle il aurait pu pensé ! En fait il éclata de rire, ne pensant pas un instant qu'elle pouvait être sérieuse. Mais pris d'un doute, il jeta un regard au tour de lui...Que des couples enlacés ou, pour les moins pudiques, s'embrassant à en pleine bouche. La vieille dame qu'il avait aperçut, l'homme lisant son journal...Il ne restait plus que des couples ou des bandes de jeunes qui se reposaient après leur journées de cours. Avec Liiyah ils se fondaient dans la masse à l'exception près qu'ils n'étaient pas collés l'un contre l'autre à se murmurer des promesses d'un avenir meilleur à deux. Un groupe de jeunes collégiennes qui passait à quelques mètres d'eux les montrèrent timidement du doigt avec un léger rire, avant de montrer un autre banc où se bécotait allègrement un autre couple. Elles semblaient effectivement en train de regarder les couples du parc en commentant aussi bien à quel point ils étaient mignons aussi bien si elles trouvaient qu'ils allaient bien ensemble ou non. La blonde et lui...un couple ? Sérieusement ? Il cessa de rire, il ne trouvait plus vraiment ça d'un drôle d'un coup...C'était tellement bizarre de s'imaginer qu'on pouvait les voir sortir ensemble un instant. Il n'était certes jamais sortie avec une fille, il n'en avait jamais trouvé une dont il était tombé amoureux, mais à en juger les couples...Il trouverait ça vraiment étrange. Il fallait aussi avoue qu'il devait être l'un des rares garçons existant qui ne s'intéressait pas à l'amour, pas aux filles sans être attirés pour autant par les garçons. Mais ça ne l'intéressait juste pas d'embrasser sa copine, de lui murmurer des mots doux ou d'être tendre et gentil . Tout cet univers lui semblait comme futile et il se demandait s'il pourrait savoir ce qu'on appelle l'amour un jour bien qu'il ne faisait rien pour. Les filles semblaient si futiles ou alors si timides ou alors si...Il ne trouvait pas de filles lui convenant à part Liiyah qu'il ne considérait même pas comme une fille dans le fond. Il affichait un air écœuré rien qu'à l'idée qu'on puisse imaginer qu'ils soient ensemble.
    «...alors reste docile, ce serait gênant si je devais en venir au main.. non ? »
    Il s'était arrêté à la moitié de la phrase mais sa suite lui rendit le sourire, un sourire de défi. Elle ? En venir aux mains face à lui ? Il aimerait bien voir ça tiens. Il lui lança sur un ton de défi :
    « Essaie toujours... »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
KATSURA Liiyah, got it ?

messages : 17
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Mer 15 Sep - 23:49

    « Essaie toujours... »

    Pas besoin de long discours pour qu’ils puissent se comprendre. Un malicieux sourire illumina le visage de la blonde qui glissa furtivement un regard plein de provocation sur le blond qui la défiait, et des idées, elle n'en manquait pas ! Elle bascula doucement sa tête en arrière en la posant sur le rebord du banc, et fit mine de se perdre dans le bleu du ciel, perdue dans ses pensées. Seul son éternel sourire persistait, pendu à ses lèvres pâles et pulpeuses. Après quelques secondes, elle détourna légèrement son regard sur Jack, une légère lueur joueuse brillant dans ses iris dorés, comme une continuelle danse où elle seule sortait victorieuse. Cette confiance en elle n’était pas anodine, loin de là. A travers toutes les étapes qu’elle avait vécue, elle avait bien compris qu’avoir confiance en soit était primordial, mais qu’être trop confiante n’emmenait que désastre et tristesse.

    « Jeux de mains, jeux de vilains.. tu connais ça, non ? »

    Un soudain mouvement, quelques secondes, un moment de flou total. Entre eux deux, c'était prévisible ce genre de jeu, de provocation. Des affrontements où ils étaient souvent à égalité. Malgré les épreuves qu’ils avaient endurés, malgré toutes ces engueulades, ces coups de gueule, ces moments de détresse.. tout ça n’avait fait que renforcer leurs liens, depuis ce jour ou ils ne pouvaient compter que l’un sur l’autre. Un lien que personne ne pourrait décrire tant il est.. étrange et fort. La blonde agrippa alors soudainement la veste de Jack pour l’attirer vers elle et aussi en profiter. En une poignée de secondes, Liiyah s'était retrouvée à cheval sur les genoux du blond, face à lui. Pas de problème, aujourd’hui elle avait opté pour un jean slim bleu pâle où de légeres nuances de blanc venaient s’encastrer, qui reproduisait à la perfection ses formes, des ballerines noires et un léger gilet noir recouvrant ses épaules nues, vu qu’elle portait un débardeur bleu turquoise assez voyant, première chose qu’elle avait réussie à attraper ce matin. Mais le tout restait raisonnable, bien qu’à 6h du matin mademoiselle était pressée et avait, comment dire, la tête dans le cul.

    Bref, elle était dans une position assez inconfortable, il faut le dire, face au blond. Qu'il y est un public ou pas, ce n'est pas ça qui empêcherait la jeune effrontée de faire ce qu'elle voudrait, avec n'importe qui. Mais c'était stimulant, amusant de se savoir observer par les autres. Derrière eux, on pouvait entendre des commentaires fusant de tout les coins en vu du revirement de situation : eux qui tantôt disaient qu'ils ressemblaient à un beau couple timide se hâtaient de détailler la scène minutieusement. La blonde lâcha un léger rire intérieur, imperceptible. Qu’allait-elle faire aujourd’hui.. bonne question. Mais ce qu’elle voulait surtout, c’est partir d’ici, car voir des couples se prendre la bouche dans de langoureux baisers, ça ne l’intéressait pas des masses tant que ce n’était pas elle. Puis Jack n’aimait pas trop ça, aussi, elle le savait très bien, il détestait toutes les choses se rapportant de prés ou de loin à l’amour. C’est pour cette raison qu’elle adorait particulièrement l’embêter sur ça. Tiens, ça lui donnait des idées, et pas des moindres.

    « Il y a beaaaucoup de monde ici, j’ai pas envie de les décevoir. Pas toi ? »

    Avant d’obtenir une quelconque réponse du blond, Liiyah attrapa délicatement une mèche des cheveux de Jack et commença à jouer avec, tout en approchant lentement son visage du sien. Elle entendait. Les piaillements impatients, plaintifs des lycéennes derrière elle. Tendis que certaines n’en perdaient pas une miette, d’autres, plus jalouses, essayaient de ne pas paraître trop mal à l’aise en voyant la scène. Ou du moins, elles contenaient leurs multiples critiques – surtout sur la blonde – en elle. Eh oui, c’est bête, mais Jack lui appartenait. Comme elle appartenait à Jack. Leurs destins, leurs soucis, leurs vies étaient entremêlées. Perdre quelque chose de cher à ses yeux, ça fait mal. Cette souffrance, elle ne voulait plus en connaître l’amer goût. Des poupées, des marionnettes, elle pouvait en avoir autant qu’elle le souhaitait, s’amuser d’elles et les manipuler à tout va. Mais elle n’avait qu’un seul Jack, et celui la, elle ne le partagerait avec personne. Progressivement, leurs souffles se frôlaient l’un l’autre, laissant percevoir l’odeur du chewing-gum à la fraise du blond et celui à la pomme de Liiyah. Rien que de savoir qu’il était mal à l’aise et blasé la faisait rire. Elle aimait tellement l’embêter, après tout, c’était ce qu’elle faisait depuis bon nombre d’années. C'est alors qu'elle lâcha la mèche blonde de Jack pour prendre entre ses deux mains son visage, tout en réduisant soudainement l'espace les séparant, cet espace restreint où seuls leurs regards et leurs souffles pouvaient se caresser. Et maintenant, leurs lèvres se rencontraient, pour la première fois. Excitant, comme situation.

    « .. hé hé regarde ! Ca va faire un tabac ces images là ! »

    Soudainement, une lumière vive et aveuglante attira l’attention de la blonde, qui tourna légèrement la tête, abandonnant ce qu'elle venait d'entreprendre depuis même pas dix secondes. Rapidement, elle fit le rapport entre les paroles de la lycéenne et le flash.. ahah. Une photographe en herbe, hein ? En réalité, le fait qu’elle prenne des photos d’elle ne la dérangeait pas réellement. Jack certainement plus qu’elle, en tout cas. Liiyah fixa de ses grands yeux exprimant une profonde froideur la fautive, lançant par la même occasion un avertissement, puis se retourna vers le blond, qui euh, avait moins l’air de s’amuser ? Mieux valait s'attendre aux représailles, surtout avec lui..

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Jeu 16 Sep - 20:14

    ]Comme seule réponse un sourire illumina son visage tandis qu'elle basculait légèrement la tête en arrière. Mais il ne lui avait pas fallu attendre plus pour comprendre qu'elle préparait quelque chose. Il l'avait juste regardé et elle lui avait sourit en apparence et pourtant ils avaient compris où l'autre voulait en venir.
    « Jeux de mains, jeux de vilains.. tu connais ça, non ? »
    Provocation. Juste de la simple provocation. Pourtant il avait toujours du mal à prévoir ce qu'elle allait encore lui inventer dans ce genre de moments. C'était un jeu continuel. Tantôt elle jouait, tantôt il jouait mais cela tournait comme un éternel jeu qu'ils n'arrêtaient pas. Il se poursuivait au fil des années. Et quelle ne fut pas sa surprise de la sentir attraper sa veste, en quelques instants là voilà sur ses genoux à cheval. Comme un couple. Ses yeux s'écarquillèrent de stupeur tandis que les personnes autour s'était retournées comme amusées. Certaines n'en manquaient pas un instant comme si elles observaient leur dernière série, d'autres commentaient sans la moindre gêne. Pour la plupart c'était des lycéennes qui pour certaines auraient sûrement préféré être à la place de la blonde.
    « Il y a beaaaucoup de monde ici, j’ai pas envie de les décevoir. Pas toi ? »
    Déjà elle s'installait sur ses genoux comme si de rien n'était et ensuite il y avait un public qui suivait chaques secondes de leurs échanges. Mais tout se passa en une demie seconde avant qu'il n'ai eu le temps de faire quoi que ce soit. Elle attrapa une des ses mèche blondes tout en approchant son visage du sien.
    « Putain Liiyah a quoi tu joues là ? »
    Il ne voyait plus du tout où elle voulait en venir mais il trouva cette situation particulièrement...étrange. Déroutante. Instable. Improbable. Agaçante. Et il se sentait impuissant. Il posa ses mains sur la taille de la jeune blonde voulant la repousser sur le banc. Entre temps elle avait approché son visage du sien encore plus. Il sentait son souffle sur sa peau, l'odeur de son chew-gum à la pomme. Elle ne l'avait jamais embêté sur ce sujet en allant aussi loin mais cette situation provoquait comme un malaise. Il se sentait mal d'être comme ça avec elle, elle qui était comme un frère. Ce n'était pas généralement ce que faisait les frères entre eux, non ?
    Soudain elle prit son visage entre ses mains. Ils étaient comme dans une bulle, un endroit intime où normalement seul l'être aimé aurait dû compter dans une pareille intimité. Entre un couple, entre deux personnes s'aimant profondément pas un simple jeu. Cela dépassait l'entendement du jeu, c'était comme si elle repoussait les limites un peu plus loin. Encore un peu plus loin.
    En une fraction de seconde avant qu'il ai eu le temps de pouvoir réagir alors qu'elle semblait maîtriser tout à fait le temps il sentit quelque chose contre ses lèvres. Leurs lèvres venaient de se rencontre. Pour la première fois de sa vie il venait d'embrasser une fille. Ce n'était même pas vraiment une fille pour lui. Et voilà qu'elle était en train de l'embrasser devant un public qui remarquait le moindre détail, en haleine. Son cœur bondit dans sa poitrine se rendant compte de la situation.
    « .. hé hé regarde ! Ca va faire un tabac ces images là ! »
    Ces quelques mots, il les entendus à peine qu'une lumière aveuglante jaillit d'il ne sait où. Le blonde tourna la tête, en même temps le blond la repoussa sur le banc en la fusillant du regard. Elle puis la photographe. Elle tenait son appareil où elle détenait quelques photos d'eux aux côtés de son amie avec qui elles gloussaient comme des dindes. Cela les rendaient ridicules mais vu ce qu'elles avaient dans l'appareil de la jeune photographe, il ne pouvait pas se contenter de la regarder en les trouvant juste immatures. Il se releva en attrapant l'adolescente par le bras en la tirant avec lui brutalement comme si elle était une poupée. Ah si elle avait été une poupée. Une poupée ne lui serait pas tombé dessus comme ça, une poupée ne l'aurait pas fourré dans une histoire pareille...Si elle était une poupée, il aurait eu la vie facile. Il pensait ça en ces instants, furieux contre elle d'agir comme ça. L'amour c'était si futile, elle pouvait s'amuser avec les autres mais elle n'avait pas le droit avec lui. Lui n'était pas un simple pantin, une marionnette avec qui elle pouvait jouer comme elle voulait. Il la traîna jusqu'à la photographe qui arrêta de rire. C'était évident qu'un jeune home plus grand qu'elle qui semblait en colère, ça fait souvent passer l'envie de rire.
    « Donne moi ça. » lâcha-t-il sèchement une phrase qui sonnait comme un ordre.
    Il ne savait pas réellement ce qu'elle voudrait en faire mais elle ne semblait pas les avoir prise pour un usage privé et personnel plutôt pour les publier quelque part. Et une photo de lui se faisant embrasser par Liiyah vue par tout le monde, engageant un nombre incalculables de commérages ne lui donnait pas plus envie que ça. Voir absolument pas. Pourtant les deux adolescentes ne semblaient rien n'y faire.
    « T'es vraiment stupide à quoi ? » lâcha-t-il à l'attention de la blonde, exaspéré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
KATSURA Liiyah, got it ?

messages : 17
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Dim 19 Sep - 23:30

    Prise de court, la blonde n’eut même pas le temps de sourire innocemment qu’elle se retrouvait secouer sur le côté par Jack - qui il faut le dire n’était pas tendre avec elle – et termina finalement assise à l’autre bout du banc, toute ébouriffée. Son ruban noir regroupant ses longs cheveux dorés s’était défait et avait disparu durant l’intervention du blond, les laissant retomber en cascade jusqu’au point le plus bas de son dos et sur ses épaules. Enfin, Liiyah reprit rapidement ses esprits et passa une main distraite dans ses mèches blondes ; cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas été vue comme ça, depuis le jour où elle avait décidée de changer du tout au tout en bref.

    « Pas la peine d’être aussi violent.. »

    Ses mots étaient sortit tel un murmure, à peine audible, trop discret pour arriver aux oreilles du blond certainement. Comme un vent de nostalgie berçait les esprits de la blonde qui se repassait de nombreuses scènes en boucle, qui ressemblait plus à de la torture qu’autre chose d’ailleurs. Elle en avait presque oublié tout ce qui venait de se passer, pourtant elle sentait que quelque chose n’allait pas, qu’il y avait un malaise. En voyant la face de Jack, tout lui revint en mémoire, aussi rapidement qu’elle l’avait oubliée. Ah.. pourquoi elle avait fait ça ? Elle ne le savait même pas elle-même. Non, elle ne le considérait pas comme l’une de ses marionnettes, loin de là.. c’était plus comparable à un moment de faiblesse auquel elle avait cédée, c’est tout. Il n’y avait pas de réel amour là dedans, juste cette envie de vouloir connaître ce que ça faisait avec lui, parce qu’au fond tout allait mal en ce moment, même si elle prétendait le contraire..Perdue dans de profondes explications avec elle-même, Liiyah fut soudainement surprise quand elle se sentit soudainement attirer vers le ciel, par une force surnaturelle.. ah non, en réalité ce n’était que Jack qui commençait à la traîner vers les deux jeunes lycéennes, dont celle qui avait prit les photos. Le naturel revenant au galop, la blonde commença à se débattre en essayant d’arrêter Jack, sans succés, puis en lui affligeant de grands coups sur sa main pour qu’il lâche son fragile poignet auquel était accroché une gourmette qui en ce moment même lui lacérer lentement la peau.

    « Lâche moi putain ! »

    Instinctivement, la blonde gueula les premiers mots qui lui vinrent à l’esprit en plantant ses ongles dans la main de Jack qui ne semblait pas décider à la lâcher, créant en elle un sentiment d’exaspération et de rage envers lui. Elle détestait avoir cette impression de soumission face à lui dans ces moments là, ce qui la rendait encore plus furieuse. Bien qu’au fond tout ça était sa faute. Elle ne l’avouerait jamais, d’habitude. Rapidement, ils arrivèrent auprès des deux lycéennes qui semblaient moins rire en voyant la face du blond qui ne repartirait certainement pas avant d'avoir récupérer ces photos. Car sa fierté ne pouvait être endommager davantage à présent. Là, il dût enfin lâcher Liiyah qui tomba à genoux sur la pelouse du parc, encore fraîche après la rosée matinale. Son poignet lui faisait horriblement mal et quelques gouttelettes écarlates s'écoulait le long de ses doigts. Pour qu'il y aille aussi fort, c'était qu'il était vraiment en colère. Ce qui, au fond, n'avait jamais été son but. Mais là, c'était quelque chose qu'il n'accepterait jamais de comprendre. C'était sa faute, elle le savait, mais ce qui est fait est fait.

    « Donne moi ça. »

    Elle le regardait faire, restant en retrait. Après tout, qu'est-ce qu'elle aurait pu dire ? Hésitantes, les lycéennes tendirent finalement les quelques clichés au blond. C'était un vieil appareil, celui où les photos ressortaient aussi tôt qu'elle étaient prises. Cependant, l'une des deux avait gardée l'une des photos pour la mettre dans l'une des poches de son sac noir bon marché, chose que la blonde aperçu sans mal de la où elle était. D'un rapide mouvement de main, elle récupéra la photo et en prime la face dégoutée de la fille qui lui adressait parallèlement un regard noir, accusatif. De sa main ensanglantée, elle observa la photo sur laquelle le liquide rouge glissait avec aisance pendant quelques secondes avant de pousser un soupire et de la ranger discrètement dans son gilet pendant que le blond était occupé.

    « T'es vraiment stupide ou quoi ? »

    Stupide, oui c'était le mot. Enfin, ça, elle ne lui dirait jamais. Du coup, Liiyah se releva soudainement et poussa le blond pour qu'il recule de quelques pas en lui adressant un sourire tout mignon tout innocent.

    « Mmh. C'est ta faute, tu aurais du t'en douté. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Sam 25 Sep - 21:22

    Les deux lycéennes se regardèrent quelques instants. Hésitante, la photographe lui tendit une photo où on le voyait les yeux écarquillés tandis que la blonde l'embrassait. Un baiser volé de quelques instants qu'il aurait voulu effacer tant il se sentait soudain mal à l'aise. C'était tellement étrange, elle...lui. C'était inattendu et c'était un acte qu'elle n'aurait pas du poser, brouillant leur position vis à vis de l'autre. Du moins pour lui. Il ne remarqua pas qu'une des deux fourra rapidement une photo dans son sac. Mais il comprit en voyant la blonde se lever et la récupérer tandis qu'un peu de sang coulait sur la photo. Du sang ? Il lui avait serré le poignet tellement fort que sa gourmette lui était rentré dans la chair ou peut-être parce qu'elle s'était aussi violemment débattue ? En même temps c'était sa faute, tant pis elle l'avait bien cherché. Les deux adolescentes s'excusèrent bien qu'il était clair qu'elles n'étaient pas désolées avant de se sauver rapidement. Le blond aperçut celle au sac fourrer quelque chose dans son sac. Trois flashs. Il y avait eu trois flashs. Mais il n'avait qu'une photo, Liiyah en avait une deuxième et...elles venaient de partir avec la troisième ! Il s'apprêtait à s'élancer à leur poursuite tandis que tout était devenu clair dans son esprit mais quelque chose le poussa. Surpris il recula de quelques pas, gardant quand même l'équilibre. Il serra les dents amers tandis que la dernière photo de cet incident s'envolait avec les jeunes filles déjà loin.
    « Mmh. C'est ta faute, tu aurais du t'en douté. »
    Il la fusilla du regard tandis qu'elle lui adressait un sourire mignon remplit d'innocence, comme si elle venait d'arriver comme une fleur. Elle ne semblait n'avoir rien remarqué. Il était furieux contre elle. Si elle ne l'avait pas poussé, il aurait pu rattraper les deux filles. Si elle n'était pas allez aussi loin, il n'y aurait jamais eu ces photos. Si elle ne l'avait pas embrassé...Il ne serait pas devenu comme son pantin.
    « Puuutain ! Elles sont parties avec une autre photo. Merde merde merde ! Tu fais chier ! » Pesta-t-il contre la blonde, les traits froncés et la voix remplit de colère.
    Il fit volte-face, particulièrement frustré de ne pas avoir pu rattraper les deux jeunes filles. L'adolescent fourra ses mains dans poches et s'éloigna en shootant furieusement dans une pierre au passage. Il était devenu son pantin. Une vulgaire marionnette qu'elle utiliserait comme les autres garçons qu'elle aimait manipuler, il était soudain devenu un simple jouet. Il ne voulait absolument pas devenir une simple poupée avec qui on s'amuse un certain temps jusqu'à s'en lasser et finir par la jeter. Il ne voulait pas finir comme tous ces garçons pitoyables aux cœurs brisés. Certes il ne ressentait pour elle aucuns sentiment amoureux ou quelque chose s'y approchant de près ou de loin. Mais il préférait partir avant qu'on ne joue de lui pour l'abandonner, encore une fois...Comme tous les autres. Son père. Sa mère. Gabriel. Ils sont tous partis un jour, comme ça et ils l'ont laissés derrière eux. Il était furieux qu'elle s'amuse à le rendre soudain aussi insignifiant. Pourtant elle lui parlait comme ils auraient pu parler en temps normal, provocation et chamailleries. C'était déroutant. Il était une marionnette puis celui qu'elle côtoyait depuis tant d'années en quelque secondes. C'était très frustrant, il n'arrivait plus à se situer. Pourquoi l'avait-elle embrassé ? Par jeu sûrement mais il ne voulait pas être un jouet avec qui on joue puis on se confie. Ce qu'elle avait fais n'était pas un jeu, cela dépassait largement les limites du jeu. Si elle s'y était amusé, ce n'était qu'elle qui avait trouvé ça drôle comme quand on s'amuse avec un jouet. C'était tellement rageant de se sentir rabaissé au rang de jouet par quelqu'un mais surtout par elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
KATSURA Liiyah, got it ?

messages : 17
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Lun 27 Sep - 22:23

    « Puuutain ! Elles sont parties avec une autre photo. Merde merde merde ! Tu fais chier ! »

    Trois injures en trois secondes. C'était mauvais, très mauvais pour elle. En parallèle avec ce que disait le blond, elle posa son regard ambré sur les deux lycéennes qui partaient à grand pas en train de bégayer des choses incompréhensibles de la où elle était, mais apparemment elles semblaient plutôt satisfaites. Pourquoi ? Comment n'avait-elle pas vu qu'elles possédaient une troisième photo ? Aux yeux de Jack, elle se sentait comme condamnée. Mais en même temps, une certaine légèreté l'apaisait au fond d'elle, dont elle était la seule à connaître la raison. Pendant ce temps, il était partit, furieux, les mains dans les poches. Liiyah le fixait derrière lui, son dos, ses délicieuses mèches blondes en bataille. Non, elle savait très bien pourquoi elle avait fait ça. La raison était, à première vue, égoïste de sa part et blessante peut-être pour lui, mais.. elle s'y était sentie obliger. La seule façon de défendre ce qui lui restait.. elle ne pouvait pas se permettre de le perdre, même si maintenant la situation s'en voyait aggravée par ses actes maladroits et irréfléchis à la base. Maintenant, que devait-il penser d'elle ? Certainement que du mal, alors que ce n'était pas le but.

    De la fierté, elle en avait, même énormément. Cependant, elle se lança sur les pas du blond en fourrant sa main blessée sous son gilet. Devant elle, Jack filait entre les bancs occupés par les couples, comme si au fond il la fuyait. Le ciel d'un bleu lumineux laissait place à une atmosphère plus tendue, de menaçants nuages l'envahissaient et le vent se levait lui aussi soudainement. Liiyah accélérait le pas, sa main encore valide tendue devant elle dans l'espoir d'attraper le moindre bout du sweat du blond pour le retenir, pouvoir lui dire ce qu'elle avait sur le coeur, en espérant qu'il comprenne son acte désespéré. La distance les séparant se raccourcissait alors à grande vitesse, pourtant elle semblait y voir un gouffre béant n'attendant plus qu'elle.

    « Attends ! »

    Putain, il marchait vite. Il voulait vraiment la faire courir ou bien ? Dans un geste désespérée, la blonde s'élança en avant pour enfin saisir la manche du blond, qui encore une fois ne semblait pas vraiment tenter de l'écouter. Elle l'obligeait tant bien que mal à s'arrêter, mais la comparaison de force était pour ne pas dire flagrante. Ah, et puis se posait la question de comment lui dire tout ça ? De toute façon, elle sentait que ce n'est pas ça qui arrangerait les choses entre eux. Essoufflée, Liiyah reprenait tant bien que mal son souffle, elle savait que sa santé était déjà assez instable et fragile, alors mieux valait ne pas en rajouter. Le poignet déja, c'était pas la joie, les problèmes qu'avait son sang à coaguler ne l'arrangeait pas tant que ça.

    « Arrête de fuir, et écoute moi un peu, quel têtu ! Où alors tu crois avoir réponse à tout ? »

    Dans un premier temps, la blonde semblait furieuse, irritée, alors qu’au fond elle était la fautive. Enfin, pas réellement de son point de vue, mais bon. Même si elle avait la vague impression de parler à un mur, elle continua d’un ton énervé, limite blasé :

    « Je ne veux pas que tu penses que j’ai fais ça à ton insu pour m’amuser. Pas avec toi. Je veux pas que tu partes, comme lui. Si j’ai fais ça.. c’est peut-être parce que j’avais peur qu’on t’approche et.. oh et puis de toute façon je m’en fou, crois-y ou pas, finalement je m’occupe peut-être de chose qui ne me regarde pas ! »

    Voila. De violentes trompes d’eau commençaient à s’écrouler sur les deux adolescents, un véritable déluge. La température avait soudainement baissée, Liiyah était déjà frigorifié et ses longs cheveux blond dans son dos allaient devenir tout.. collant contre sa nuque. Lançant des regards à droite à gauche, la blonde repèra un arbre sous lequel s’abriter. Avant de s’y rendre, elle frappa de son poing valide encore une fois l’épaule du blond, enfin, encore fallait-il qu’il est sentit quelque chose. « Idiot. » lâcha t-elle simplement en partant vers l’arbre, laissant le blond planter là.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Sam 2 Oct - 16:02

    « Attends ! »
    Une parole dans le vide qui le fit accélérer le pas. Il reconnaissait sa voix, il savait que c'était elle mais elle semblait soudain si lointaine, sa voix rendu comme un murmure. Il ne voulait pas l'écouter, écouter les excuses qu'elle devait sortir aux autres cela ne devait être que réchauffé. Il n'avait pas envie de se faire mener par le bout du nez par elle.
    Il la sent s'accrocher à une des manches, une prise qui semblait résolue mais bien fragile. Il était évident que malgré ses efforts, il pourrait continuer son chemin. Il entendit derrière lui sa respiration haletante, elle semblait reprendre son souffle. Il lui connaissait une santé plutôt fragile bien qu'elle se risquait à des jeux parfois dangereux.
    « Arrête de fuir, et écoute moi un peu, quel têtu ! Où alors tu crois avoir réponse à tout ? »
    Elle semblait énervée. L'adolescent s'arrêta totalement, sans pourtant se retourner ou esquiver le moindre geste vers elle. Le provoquait-elle ? Il ne savait pas.
    « Je ne veux pas que tu penses que j’ai fais ça à ton insu pour m’amuser. Pas avec toi. Je veux pas que tu partes, comme lui. Si j’ai fais ça.. c’est peut-être parce que j’avais peur qu’on t’approche et.. oh et puis de toute façon je m’en fou, crois-y ou pas, finalement je m’occupe peut-être de chose qui ne me regarde pas ! »
    Ses yeux s'écarquillèrent de surprise tandis qu'un douloureux pincement serrait son cœur. Il savait parfaitement de qui elle parlait bien qu'il n'ai jamais vraiment abordé le sujet, il savait que cela l'avait aussi affecté. Mais il n'avait pas imaginé qu'elle puisse imaginer qu'il était lâche pour l'abandonner à son tour. Il n'était pas comme lui, il ne serait pas parti sans laisser de traces ! Et puis elle était tellement...Frustrante. Il n'était pas lui et il ne la comparait pas à Gabriel pourtant des deux, elle pouvait tout aussi bien partir comme lui. Elle le frappa à l'épaule, un petit coup en le traitant d'idiot. Il l'entendait s'éloigner...
    Le blond se retourna, il voulut lui attraper le bras mais elle s'était déjà éloigné de quelques pas et sa main se referma dans le vide.
    Des gouttes glacées sur sa main. Il n'avait pas remarqué qu'il s'était mis à pleuvoir. De gros gouttes tombaient du ciel, il sentit les gouttes traversaient ses vêtements jusqu'à effleurer sa peau. La blonde se dirigeait vers un arbre où s'abriter.
    « Je ne suis pas comme lui. Que je sache je ne t'ai pas encore laissée seule et pourtant des occasions il en manquait pas me semble ! T'es vraiment trop égoïste pour connaître vraiment les gens apparemment ! Sinon tu aurais su que j'suis pas comme ça mais bon c'un détail qui t'as échappé ! » cria-t-il tandis qu'elle lui tournait le dos en le plantant là, il lui en voulait.
    Elle n'avait pas le droit de les comparer ! Certains passants lui lancèrent un regard avant de courir s'abriter. La pluie s'écoulaient sur le sol le long de ses cheveux blonds. Il allait certainement être malade le lendemain mais il ne la suivrait pas. Il n'irait pas s'abriter et il n'irait pas la suivre. Il était bien trop fier pour ça
.


This is life every second here
Gripping tighter
Empty praise to all the things I fear inside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
KATSURA Liiyah, got it ?

messages : 17
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Dim 10 Oct - 23:24

    « Je ne suis pas comme lui. Que je sache je ne t'ai pas encore laissée seule et pourtant des occasions il en manquait pas me semble ! T'es vraiment trop égoïste pour connaître vraiment les gens apparemment ! Sinon tu aurais su que j'suis pas comme ça mais bon c'un détail qui t'as échappé ! »

    Toujours le dos tourné au blond, elle baissa son regard sur le sol qui devenait boueux, laissant ses prunelles dorées se perdre dans le néant. L’espace d’un instant, elle se sentait seule au monde, avec son idiotie et son incompréhension. Ses peurs, ses tristesses, ses joies s’entrechoquaient dans tout son être, car encore une fois, elle ne comprenait pas. Pourquoi tout devait être si complexe ? Elle n’avait jamais rien demandé, après tout. Mais oui.. il n’était pas comme lui. Cependant sa jalousie et sa possessivité maladive la gagnait toujours autant. Elle observait ensuite fixement la pluie s’abattre avec rage au sol, le vent se confrontant à cette dernière, les éclairs zébrant furieusement le ciel. Et derrière elle, il restait planter là. Jamais elle n’avait vu un idiot pareil. Non, jamais.. La blonde fronça légèrement les sourcils en revenant lentement vers lui, s’arrêtant de sorte à ce qu’il ne puisse pas éviter son regard. Ils étaient seuls, sous la pluie battante, au beau milieu des gens qui courraient à droite à gauche, avec ou sans parapluie, en beuglant comme d’habitude le mauvais temps. Ils devaient certainement les prendre pour des fous, immobile comme ça, sans rien faire.

    « Pas encore ? Tu laisses entendre qu’un jour, tu le feras.. ? »

    Encore une fois, elle cherchait la complexité, la petite bête qui chagrinait tout. Elle avait dit ça d'un ton presque trop calme et interrogatif, d'une petite voix. Sans bronché, elle fixait les iris azurées du blond qui semblaient s’obscurcir aussi rapidement que le ciel. Ses long cheveux se collaient à son dos, ses fins vêtements ne prirent pas beaucoup de temps à être totalement trempés et à lui coller la peau. Elle était frigorifiée de la tête au pied, mais cela ne l’empêcherait pas de rester là, car elle ne s’avouerait pas vaincue aussi facilement face à lui. Parce que voila, il y avait toujours ce défi permanent entre eux deux.

    « Si j’étais si égoïste que tu le dis, je ne ferais pas autant attention à toi. Et puis, je vais te rappeler une chose.. lui aussi, il disait que jamais il ne nous laisserait, non ? Et pourtant.. voila la suite. »

    Liiyah savait qu’elle abordait un sujet fragile, dont ils n’avaient pas parlé depuis longtemps. Mais tout ça la perturbait depuis trop longtemps maintenant, et au final, toute cette histoire avait crée une sorte de barrière en elle qui l’empêchait de réellement s’attacher au gens. Il n’y avait que Jack qui avait su s’y infiltrer, et du coup elle n’avait plus que ça à protéger. L’intensité de la pluie se faisait toujours plus ressentir – en passant.. et oui même dans un globe il pleut, magique – et la blonde se sentait glisser, comme si ses deux jambes ne suffisaient plus à supporter son poids. Elle saisit le bras du blond par réflexe, aussi parce qu’il n’y avait que ça à disposition, puis elle se remit d’aplomb aussi bien que mal.

    « Mais si tu me dis que tu ne feras jamais comme lui.. alors je te crois. Je voulais juste l’entendre. Rentrons, tu peux parler en marchant non ? Ah je veux bien un chocolat chaud avant aussi. »

    Liiyah, ou l’art de changer de sujet aussi rapidement que de chemise. face Sur ces mots, la blonde commença à traîner Jack vers un endroit couvert, en vacillant par moment. Elle espérait qu’il en reste là pour aujourd’hui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Ven 15 Oct - 18:40

    Elle ne bougeait pas. Lui non plus. C'était comme si le temps s'était soudain arrêté juste pour eux deux et que seul les passants trempés qui courraient vers un abri le retenait à la réalité. La pluie doubla en quelques secondes tandis qu'il sentait l'eau s'infiltrait dans ses vêtements, contre sa peau et le glacer jusqu'aux os. Il ne fixait que cette silhouette, la sienne. Elle rendait tout tellement plus compliqué avec ses manies, cette peur dont elle ne lui parlait jamais de le voir partir. Disparaître comme toutes ces gouttes de pluie, en quelques minutes pour ne jamais revenir.
    « Pas encore ? Tu laisses entendre qu’un jour, tu le feras.. ? »
    L'adolescent ne répondit pas tandis que son visage s'assombrit, il avait l'impression qu'encore une fois elle cherchait là où il ne fallait pas. Une nouvelle fois elle passait à côté des choses essentielles en cherchant des les choses qui font mal. Pourquoi laisserait-il entendre ce genre de choses ? Il savait aussi bien qu'elle ce que la perte de Gabriel avait laissé comme séquelles dans son cœur. Il savait ce qu'était la perte de son frère. Et même s'il n'y avait aucunes histoires de sang, il était même plus douloureux de le perdre. Ils étaient liés par ce lien étrange qui les auraient reliés s'ils étaient nés de la même mère et du même père.
    « Si j’étais si égoïste que tu le dis, je ne ferais pas autant attention à toi. Et puis, je vais te rappeler une chose.. lui aussi, il disait que jamais il ne nous laisserait, non ? Et pourtant.. voilà la suite. »
    Son cœur se serra. Il savait parfaitement que dans tout on ne parlait que de lui, que cette discussion ne tournait qu'autour d'une seule personne. Ce nom qu'on évitait d'aborder, ce sujet qu'on esquivait à la moindre occasion, ce passé qu'on faisait mine d'avoir oublié. Il avait comme créer un mur en partant, il avait détruis une partie de cette complicité qu'ils avaient reconstruis ensemble, tous les deux. Mais quelque chose s'était brisé et ils ne pourraient jamais le réparer sans lui. L'adolescente s'accrocha à son bras comme si elle avait du mal à se tenir debout.
    Jack attrapa son poignet quand elle fût à peu près remise d'aplomb, la mettant bien face à lui. Il plongea son regard dans les pupilles dorées de la blonde, ses traits légèrement froncés tant il était sérieux. Il ressentait cette douleur qui le brûlait, cette rancœur et cette incompréhension qui le rongeaient. Son cœur n'allait-il pas finir par se déchirer lentement sous le poids de tous ces sentiments ?
    « Si j'avais voulu partir, je l'aurais déjà fais. Alors pourquoi est-ce que tu as besoin de me comparer à lui ? Pourquoi tu n'as pas confiance en moi ? Pourquoi est-ce qu'il revient toujours pour que tu sois ainsi ? A t'écouter, j'aurais mieux fais de partir le premier. »
    Il lâcha ça comme une bombe. Mais tout comme elle il avait senti la douleur d'une perte pourtant lui n'était pas toujours sur ses gardes à surveiller qu'elle n'aurait pas envie de partir. Il ne se questionnait pas continuellement sur si elle allait partir un jour, si elle s'imaginait partir un jour. Elle ne semblait pas lui faire confiance alors qu'il était resté toutes ces années avec elle, sans jamais s'imaginer l'abandonner. Peut-être que son frère était plus important à ses yeux ? Il était plus facile à vivre, plus gentil, plus chaleureux que lui. Lui ne la comparait jamais à lui, pourtant elle semblait le faire. Où était la différence pour qu'elle manque autant de confiance en lui ?
    « Mais si tu me dis que tu ne feras jamais comme lui.. alors je te crois. Je voulais juste l’entendre. Rentrons, tu peux parler en marchant non ? Ah je veux bien un chocolat chaud avant aussi. »
    L'adolescente commença à le tirer sans lui demander son avis sans qu'il s'y oppose vraiment. Jack resta silencieux face à ce qu'il venait de dire, attendant juste une réponse de sa part. Une explication. C'était un des rares moments où ils n'arrivaient plus à se comprendre, où ils étaient soudain perdus dans le noir très loin l'un de l'autre. C'était comme ce fameux soir dont il ne lui avait jamais parlé. Pourtant même sans chercher à savoir, il pensait l'avoir tué. Une balle en plein cœur, qui aurait survécu à ça ?


This is life every second here
Gripping tighter
Empty praise to all the things I fear inside
Revenir en haut Aller en bas
avatar
KATSURA Liiyah, got it ?

messages : 17
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Sam 16 Oct - 22:44

    Les deux adolescents marchaient alors, déambulant dans les rues de Kyuu sous des trombes d’eau glacée et sous le regard interrogateur des autres passants. Quelques lycéennes trainaient encore dans les rues, la fin des cours avait déjà sonnée depuis quelques heures et les ténèbres avaient pris - plus tôt que prévu - possession du globe. Ce soir, c’était une nuit sans étoile. Le néant complet. Juste de furieux éclairs zébrant le ciel, la pluie battante et le vent, tous les éléments semblaient déchainés, un peu comme leur situation en ce moment même. Liiyah se tenait toujours avec précaution au bras du blond, elle sentait ses paupières lourdes tant sa température intérieure se voyait chamboulée par les événements, et son cœur battait si vite qu’elle avait l’impression d’avoir couru un marathon. Des frissons parcouraient intégralité de son corps à chaque pas, chaque seconde, vu l’état de ses fins vêtements trempés lui collant la peau. Seule une chose restait intacte, et cette fois ce n’était pas sa fierté, mais son maquillage. Eh oui, c’était du waterproof voyez vous. Détail futile et inutile, presque désespérant, mais il en faut bien. Quand Jack avait enfin ouvert la bouche, elle l’écoutait, ayant aussi le cœur serré.

    « Si j'avais voulu partir, je l'aurais déjà fais. Alors pourquoi est-ce que tu as besoin de me comparer à lui ? Pourquoi tu n'as pas confiance en moi ? Pourquoi est-ce qu'il revient toujours pour que tu sois ainsi ? A t'écouter, j'aurais mieux fais de partir le premier. »

    Oui, c’était ce qu’il avait dit, mot pour mot. Trois questions, mais trois réponses qu'elle-même n'arrivait pas à sortir. Ne pas savoir, cela l’angoissait, l’énervait, la titillait au plus au point. Mais surtout, elle en avait peur. Ce traumatisme était toujours gravé en elle, mais il s’incarnait plutôt par un cauchemar, une malédiction pour elle. Pourquoi n’arrivait-elle pas à s’en défaire ? Après tout, elle le faisait avec tant d’autre personne.. ironie du sort ? Elle en arrivait même à le haïr de tout son être, alors pourquoi était-il toujours là ? S'amusait-il d'elle ? Si seulement il aurait pu s’envoler, comme toutes les autres feuilles de l’automne se détachent, tout aurait été bien mieux. Et puis.. avoir confiance en Jack ? Bien sûr qu’elle lui faisait confiance, au plus profond d’elle. Mais encore une fois, c’était incontrôlable, cette peur, phobie, manie revenait à la charge, comme un boulet de canon en plein camp adverse.

    « Je ne sais pas. Cette peur me hante depuis ce jour, tu sais. Arriver à m’en défaire ? J’essaye, en vain. Et puis.. j’ai confiance en toi depuis toujours, au fond. Si j’étais plus honnête avec moi-même, ca ne serait pas arrivé. Je sais même plus pourquoi j’ai douté de toi, et de toute façon, je ne sais plus où j’en suis tout court. J'en peux plus de tout ça. »

    Tout en parlant, elle serrait de plus en plus fort le bras du blond. La pression montait et les nerfs n'allaient pas tarder à lâcher. Voila pourquoi elle n'aimait pas être dans cette position de faiblesse, avec lui. Même si elle pouvait être une peste qui le torture du matin jusqu'au soir et qu'ils faisaient des coups foireux ensemble, à lui seul elle avait montré sa fragilité maladive, bien qu'elle soit rare. Ils n'étaient plus très loin, à présent. L'immeuble où se trouvait leur appartement fraîchement loué se dessinait dans la pénombre, facilement distinguable par de petites bouffées de lumières. La nuit allait être longue..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matthews Jack r., got it ?

messages : 71
ici depuis : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   Sam 16 Oct - 23:10

    « Je ne sais pas. Cette peur me hante depuis ce jour, tu sais. Arriver à m’en défaire ? J’essaye, en vain. Et puis.. j’ai confiance en toi depuis toujours, au fond. Si j’étais plus honnête avec moi-même, ca ne serait pas arrivé. Je sais même plus pourquoi j’ai douté de toi, et de toute façon, je ne sais plus où j’en suis tout court. J'en peux plus de tout ça. »
    Voilà les seules réponses à ses questions mais il la connaissait assez pour savoir qu'elle n'en connaissait pas plus elle-même. Il n'en saurait donc pas plus, il ne pouvait pas entrer en elle pour lire dans son âme. Elle semblait fatiguée, épuisée et face à quelque chose en elle qu'elle n'arrivait pas à résoudre. Un problème dont elle ne pouvait pas trouver la solution. Il savait parfaitement qu'en cet instant elle était faible face à lui, bien loin de cette peste qui lui pourrissait tant la vie mais à laquelle il tenait tant. Il ne répondit rien, il ne savait pas vraiment quoi répondre au fond.
    Se rendant compte que ses habits étaient complètement trempés et qu'elle devait être frigorifiée, sans compter qu'on voyait à travers, Jack lui mit sur les épaules la veste qu'il avait laissé au fond de son sac. Son sac sur le dos, il retira doucement son bras pour la serrer doucement contre lui, espérant la réchauffer un peu bien qu'il soit lui aussi gelé.
    L'air était lourd et les nuages dans le ciel se faisaient menaçants, lourds et presque noirs. Ce soir, il en était certain un orage éclaterait. Dans les rues, les lumières étaient allumées tandis que la lumière du jour avait presque disparu. Dans les cafés on pouvait voir les gens s'abriter au chaud ou entrer dans les restaurants. Certains couraient dans la rue pour s'enfoncer dans les halls des immeubles bordant les rues. A part eux, tous semblaient chercher refuge à part les rares cas à avoir un parapluie au-dessus de leurs têtes. On les observait avec une certaine curiosité en se demandant combien de temps ils étaient restés sois la pluie pour être aussi trempés.
    Devant eux se dessinait à quelques mètres leur immeuble où ils louaient un petit appartement assez grand pour eux deux. Il n'était pas très grand mais ils tenaient parfaitement juste à deux. Ils parcoururent la distance assez rapidement, Jack avait accéléré le pas en entraînant avec lui l'adolescente.
    Il poussa avec soulagement la grande porte grinçante de l'immeuble où ils s'enfoncèrent. Il alluma la lumière avant d'entraîner sa colocataire avec lui dans les escaliers. Il n'avait pas prononcé un mot, il se sentait impuissant face à sa détresse qui était si blessante pour lui. Il ne savait absolument pas quoi dire en vérité. Il savait juste qu'ils allaient en rester là puisque seule la jeune blonde pouvait trouver les réponses et il ne pouvait pas le faire à sa place. Malheureusement d'ailleurs, comme ça tout aurait était enfin fini et ils auraient pu tourner la page.
    Les voilà arrivés dans le couloir de leur appartement, ils avaient le numéro dix d'ailleurs.



This is life every second here
Gripping tighter
Empty praise to all the things I fear inside
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé, got it ?


MessageSujet: Re: Moment d'ennui...( PV ) [fini ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moment d'ennui...( PV ) [fini ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: