AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ON EST DESCENDUS À TRENTE, MAIS VOUS POUVEZ ENFIN VOUS AMUSER !

Partagez | 
 

 « Toujours la même chose. » ; PV. MCALISTER Lewis }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Jitta Hannibal, got it ?

messages : 77
ici depuis : 19/07/2010
i like : it, baby.

MessageSujet: « Toujours la même chose. » ; PV. MCALISTER Lewis }   Lun 30 Aoû - 23:18

  • 20:00 ; « Il est temps de se préparer, hein, Karen? »
    Elle se parlait à soi même. De toute façon, elle était seule dans la chambre. Devant le miroir, la jeune fille se regarda et esquissa un sourire. Aujourd'hui, c'était un bon jour, elle avait bonne mine, et ça se voyait sur son visage. Elle se regarda dans plusieurs angles différents dans le miroir, affichant plusieurs expressions. Comme une gamine qui se découvre devant son reflet. Karen le faisait par simple curiosité. Elle le faisait car, elle avait envie de savoir comment les gens la voyait, physiquement parlant. Elle se demandait si les gens la trouvait aussi belle qu'elle se trouvait belle. Remarque, son avis était l'avis de tout le monde, la jeune fille haussa les épaules et se retourna, dos contre le miroir. De toute façon, elle s'en fichait. Si elle se trouvait belle, c'est ce qu'elle est, simplement. Karen venait de perdre dix minutes de sa vie devant un miroir, pour cette journée qui s'annonçait bien. Ou plutôt, cette soirée qui s'annonçait bien. Le jour commençait à partir de maintenant, pour Karen. Le monde du jour ne l'intéressait pas tellement. Les cours, les cours, les cours. Quoi de plus ennuyeux que les études? Bref, la belle se décolla du miroir et se dirigea vers les douches. Une douche avant une soirée, et une douche après une soirée. Histoire de rester propre, un minimum. Elle laissait couler l'eau chaude sur tout son corps, une sensation qu'elle appréciait énormément. Lorsqu'elle se séchait, quelles gouttes rebelles glissait le long de son visage, de sa poitrine et de ses jambes. Karen fit un rapide tour avec sa serviette sur les gouttelettes qui perlaient sur son corps, puis, se brossa les dents. Au cas où si elle ne pourrait pas rentrer chez elle cette nuit, comme au quotidien. Mais bref, Karen devait avoir passé une bonne trentaine de minutes dans la douche et maintenant, une serviette enroulé autour de son corps et une autre dans ses cheveux encore tout trempé, se dirigea vers son armoire. Vers ses amours, vers sa moitié de vie. Ses habits. Aujourd'hui, comme dit précédemment, elle allait sûrement passer une bonne soirée, vu le monde qui aura et surtout vu les personnes qui l'avaient invité. Des habitués. Les habitués de fêtes, d'alcool, de fumette et de sexe. Là n'est pas la question. L'adolescente ouvrit son armoire et passa une main sur sa nuque. Elle n'avait pas pensé à l'accoutrement de ce soir. Que mettre. Elle avait évidemment, l'embarras du choix, étant donné que quasiment tout son argent passait aux fringues. Mais sur le coup, Karen désespéra. Comme n'importe quelle fille qui irait à une soirée, pas du tout préparée. La rebelle se laissa tomber sur son lit. L'armoire était juste à côté de son lit, ce qui était pratique pour ce genre de situation. Karen laissa échapper un long soupir et puis décida d'aller d'abord se sécher les cheveux. Elle réfléchirait après pour les vêtements.

  • 22:00 ; « Eh merde. Je suis un peu... en retard, je crois. »
    Karen avait les cheveux séchés, elle les avait lissés légèrement, de sorte à avoir quelques boucles au bout de ses cheveux mi-longs. De plus, elle avait trouvé ses habits du soir. Une robe noir, qui lui arrivait jusqu'à mi-cuisse, donc une robe plutôt courte en somme. La robe avait coûté plutôt cher, et elle en avait valu le coût. La robe, qui moulait parfaitement ses jolies formes, ainsi que des épaulettes qui la rendait plus volumineuse. Elle avait aussi enfilé des accessoires. Des bagues, des colliers, une montre, et plusieurs autres accessoires. Au chaussure, elle venait d'enfiler des talons. Karen était persuadé qu'elle allait finir pied nu, car les chaussures qu'elle comptait mettre lui faisait mal au bout d'un certains temps. Mais tant pis, pour être belle, il faut souffrir. Et pour finir, la touche de maquillage. Ni trop foncé, ni trop clair. Étant habituée à se maquiller, elle finit de le faire en un quart d'heure. Une nouvelle fois, elle se posta devant le miroir et se regarda. Parfait. Quelques choses à mettre, à faire, à ajouter? Non. Aucun, elle s'aimait bien. Après un sourire, elle finit par sortir de sa chambre, un petit sac en main, avec son portable et son porte-feuille dedans. Même si elle espérait à ne pas l'utiliser de si tôt. La jeune fille claqua la porte derrière elle et sortit avec élégance, toutefois en essayant de ne pas se faire chopper par un quelconque pion qui passerait par là.

  • 23:00 ; « On va bien s'amuser, Karen. »
    Ouf. Aucun pion le temps qu'elle sorte de l'établissement. C'était un peu gênant d'avoir un logis dans une école, mais bon, elle n'y pouvait rien. Le 'destin' l'avait foutu là dedans. Karen regarda sa montre qui affichait 23:04. Bien, elle était légèrement en retard, d'une heure maximum. Mais de toute façon, personne ne s'en souciait, c'était une soirée libre. Étant donné qu'elle avait été invité au dernier moment, elle n'eut pas à cotiser pour la paye des boissons ou d'autres substances dont citer le nom serait vilain. Elle marchait le long d'une rue, elle ne savait pas vraiment où se déroulait la soirée, mais elle aurait sûrement des gens à suivre. La fête comprenait beaucoup de monde, tout de même. Encore ici, elle était clean. La jeune fille n'avait encore rien bu, rien fumer, juste une clope le temps du trajet de sa destination. Effectivement, comme elle l'avait prédit, un groupe de jeune partait en rigolant, déjà en démarrage avec une bouteille de pastis à la main. Karen haussa les épaules et se décida à les suivre. En effet, elle avait eu raison, ils allaient bien au même endroit qu'elle. En faite, l'endroit où se déroulait la fête était une vieille boîte de nuit abandonné, dont ils avaient fait des reconstructions et des rénovations, en rendant la boîte de nuit plus potable. Karen y entra par la porte de derrière, et puis, imaginez ce qu'elle a fait. Suivant le rythme de la musique à fond, se dirigea directement vers la session des alcools. Et puis, les détails, va falloir s'en passer, parce que concrètement, c'est toujours la même chose. Seulement, alors qu'elle n'était pas totalement bourrée, juste un peu pompette, heurta violemment une personne. Qui ça? Aucune idée.

    « Aïe. Oh merde. 'scuse-moi, c'tait pas volontaire.. »

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ilyès Assouan, got it ?

messages : 163
ici depuis : 10/08/2010

MessageSujet: Re: « Toujours la même chose. » ; PV. MCALISTER Lewis }   Dim 10 Oct - 22:33

&



    19h30 : L’heure de…l’heure de quoi en fait ?

    En ce Samedi soir, Lewis ne faisait…rien. Que dalle. Il s’emmerdait. Il n’avait vraiment rien à faire. Le photographe s’ennuyait. Il n’avait pas envie de prendre des photos ni de dormir ni de…Bref il s’emmerdait vraiment. Peut être pourrait-il sortir ce soir en boite ? Ouais bonne idée. Excellente même. C’était décidé; le jeune rioter allait faire la fête ce soir. Enfin, Lewis n’allait pas en boite pour danser mais plutôt pour boire(bah oui normalement on va en boite pour boire non ? /sors/), qui finissait souvent en bagarre parce que intel lui avait piqué son verre de Whisky. Le Whisky…l’alcool que le jeune rioter adorait. La plupart des gens préféraient le vin ou le champagne mais c’était le Whisky que le photographe préférait. Pourquoi cet alcool ? Car c’était le préféré de son grand frère décédé. Alors pour ne pas l’oublier, Lewis buvait du Whisky. En buvant cet alcool, le rioter se souvenait des bons moments passés avec son frère et ressentait même sa présence à côté de lui. Le Whisky et la cigarette. Les deux choses que son frère adorait. Sauf que pour la cigarette, avant même que son frère ne meurt, Lewis en était « accro ». Il voulait même essayer lorsque son frère fumait. Mais celui-ci l’en empêchait en lui disant que ce n’était pas bon pour la santé. A ce souvenir, Lewis sourit. Et c’était lui qui disait ça alors que lui-même fumait deux paquets par jours environ. Adjugé, vendu : ce soir, le photographe allait se bourrer la gueule.


    20h00-20h30 : L’heure de se trouver…une « bonne tenue »

    Devant la glace de son armoire, Lewis réfléchissait à quelle tenue il allait bien pouvoir mettre pour ce soir. Normalement le rebel ne mettait pas autant de temps. Une simple chemise et un jean lui convenait amplement d’habitude. Mais ce soir il allait en boite. Alors il voulait faire un effort vestimentaire. Plusieurs vêtements traînaient sur son lit mais aucun ne lui convenaient. Lewis ressemblait vraiment à ces jeunes adolescentes qui mettaient, allez au minimum deux heures, pour trouver quelle tenue elles mettraient pour voir leurs chéris. Ce soir, Lewis ne voudrait pas s’habiller comme les autres soirs. Ce soir, le jeune rioter serait Lemina(ouais je sais c’est pourrave comme prénom, mais j’avais pas d’idées sur le coups xD), une jeune femme d’une 20ène d’années, à la recherche d’actionde nouvelles conquêtes(ouais sur le coup, ça revient au même /sors/). Ouais c’était bien beau tout ça mais où trouver une tenue « fille ? ». Bah dans un magasin T.T. Ouais mais si tous les magasins étaient fermés la nuit ? Le photographe se souvint alors qu’un magasin près de chez lui était ouvert jusqu’à une heure du matin…mais celui-ci vendait des vêtements un peu…différents et spéciaux. J’ai un peu honte de le dire et de l’écrire, joueuse que je suis mais…ce soir Lewis va s’habiller avec des vêtements SM (what de fuck ? °°). Rassurez vous ce ne sera pas ce ne sera pas les vêtements SM que l’on trouve dans les films X(ouais bah heureusement que c’est pas ceux là sinon, j’aurais fait un infarctus xD). Pourquoi avait-je parlé alors de vêtements SM ? Pour vous, une minijupe(très mini jupe)noire en cuir, avec des collants en dentelle de la même couleur des taillons aiguilles ce ne sont pas des vêtements Sados ? Pour moi si en tout cas. Enfin pour Lewis. Il s'habilla alors d'une simple chemise, d'une cravate noire et d'un pantalon sombre lui aussi. Il prit sur la commode de l'entrée de quoi payer ses vêtements et sortit. Le rioter habitait juste à quelques mètres du magasin en question. Bon c'était pas le genre de Lewis d'acheter ce genre de vêtements. Ce magasin convenait mieux à des travestis ou des femmes avides de nouvelles aventures. Lorsqu'il entra dans le magasin en question et qu'il se dirigea vers les mini-jupes et les collants, plusieurs têtes se tournèrent vers lui. Lewis leurs envoya un regard noir et s'empara d'une mini jupe noire et des collants de la même couleur des talons aiguilles et se dirigea vers les cabines d'essayages. Une fois qu'il eut enfilé la jupe et les collants(lui prenant au moins une bonne demi heure), il s'attaqua aux talons. Oula. Comment les femmes faisaient pour marcher avec bon sang ?! On aurait dit que ses pieds étaient placés sur des aiguilles(d'où le nom abrutit T.T). Il sortit de la cabine et essaya de faire quelques pas mais faillit se casser la gueule. Lewis ne savait nullement si les vêtements qu'il avait pris lui allaient bien ou pas. Il fallait vraiment qu'il demande l'avis d'une vendeuse. Mais le photographe n'osait pas. A cet instant, une jeune vendeuse d'une vingtaine d'années environ s'approcha de lui et lui dit en souriant :

    - Un problème jeune...regard de haut en bas...hum homme ?

    Lewis tourna la tête vers celle-ci et répondit :

    - Heu...ouais...j'aurais besoin de votre avis en fait...je sais pas trop si ce que je viens de mettre me vas ou pas...en fait c'est pour une soirée.

    - Déguisée c'est cela ?


    *Heu....non pas vraiment normalement...*

    - Heu...ouais ouais c'est ça.

    - Et vous voulez quels sortes de vêtements au juste ?

    Lewis réfléchi quelques instants et répondit :

    -...dans le genre mini jupe...vous voyer le genre ?

    La jeune femme fronça les sourcils et dit :

    - Un homme comme vous s'habiller de la sorte ?

    - Heu...Ouais...c'est à dire que c'est pour une soirée costumée mais...SM en fait...

    - Ah je comprend mieux. Vous voulez les accessoires aussi ?

    - Hein ? Heu...non non c'est bon...merci...



    Faite qu'il se casse vite fait de ce magasin de fous !

    La jeune femme recula de quelques pas et regarda le rioter. Elle sourit et lui dit :

    - C'est parfait ^^.

    Heu...ouais mais c'est combien ? Super cher à coup sur...Lewis se dirigea vers la caisse. Et ouais super cher. Une fois qu'il eut payé, il sortit rapidement du magasin. Une fois qu'il fut rentré chez lui, il posa le sac au sol et se dirigea vers la salle de bain. Le pire moment de la soirée : épilation des jambes. Hier soir, il avait déjà acheté les accessoires. Le pauvre il allait souffrir(Mouahahahah bien fait pour ta gueule :p). Une fois qu'il eut sortit les bandes de cires et lut la notice quelques jours avant, il posa une bande sur sa jambe et tira...

    - OUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIEUUUUUUUUU >.<

    Si les voisins l'entendraient à ce moment là, ils penseraient qu'on était en train de le battre ou..autre chose de bien différent. Mais bon...l'épilation ne dura pas longtemps(heureusement que Lewis à pas beaucoup de poils xD). Ouf...ce n'était qu'un petit moment dur à passer. Bon il fallait aussi qu'il se fasse une bonne coupe de cheveux aussi...et se maquiller. Alors pour la coupe de cheveux...les laisser détacher...ça suffisait amplement. Alors pour le maquillage...Le rioter avait acheté simplement du gloss transparent(bah ouais c'était le seul truc qu'il savait mettre.). Une fois qu'il s'en eu mit, il changea ses vêtements pour ceux acheté il y à quelques instants. Comme haut qu'est ce qu'il pourrait bien mettre ? Un haut décolleté tout simplement(pour ce qu'il y a a voir xD). Une fois qu'il l'eut mit, il s'empara de la mini jupe et des collants et enfila le tout. Une fois qu’il se fut habillé, il prit un sac posé sur une chaise qu’il avait acheté au marché à 5/10 euros(bah ouais il allait quand même pas payer une fortune pour un foutu sac de merde)et sortit de l’appartement. Sur le chemin menant à la boite de nuit, une petite fille le montra du doigt et demanda à sa mère :

    - Maman ? Pourquoi le Monsieur il est habillé en fille ?
    - Ne montre pas les gens comme ça ma chérie. Et les personnes comme ça s’appellent des travestis. Ce sont des hommes qui se sentent plus femme dans leurs corps.

    Hein ? WTF ? Mais qu’est-ce que cette qsefjirbhqsjkdhrtgjihnf de bonne femme racontait à sa fille là ? Oo. Heu…nan Lewis n’était pas un travestis et encore moins femme. Homme et fier de l’être \o/. Ouais donc, Lewis continua son chemin sans rencontrer d’autres « problèmes » et arriva bientôt devant une boite de nuit abandonnée dont il y avait eu des travaux et des rénovations. Il y avait déjà pas mal de monte à cette heure…23h00. Hein ? Il était resté 3 heures à ses préparer ? Oula…Lewis était en train de se comporter comme les femmes là…Help…Ouais donc le rioter ouvrit la porte et fut assaillit par…une tonne de fumée. Bon Lewis est habitué à fumer donc ça va mais. Ouvrir une porte et se prendre de la fumée en pleine poire non merci. A peine le rioter se dirigeait vers le bar qu’il se fit bousculer par une jeune femme aux longs cheveux blonds. C’était pas volontaire ? J’espère bien T.T. Lewis sourit, porta un bras aux épaules de la jeune femme et dit en souriant :

    - Ouais c’est pas grave. On s’en fout. Bon, j'te sers un verre ?

    A ses mots, il se dirigea vers le bar. Il espérait vraiment que le barman ne le reconnaîtrait pas. Peine perdue…

    - Lewis ?


    Celui-ci se pencha vers le barman et lui empoigna le col de sa chemise en lui murmurant :

    - Dit encore quelque chose et je te jure que je t’éclate la gueule !

    - O…ok

    Ouais fallait pas discuter avec Lewis sinon il vous pourrissait la vie à coup sur. Mais il pouvait être gentil des fois aussi ^^. Enfin du moment que vous l’emmerdez pas. Il sourit et reprit :

    - Bon sers moi un Whisky et heu…tu veux quoi toi termina-il en se tournant vers la jeune femme.


    Alors que celle-ci allait répondre, une bande de jeunes racailles dites Wesh se dirigea vers eux. L’un deux porta un bras aux épaules de la jeune femme et un autre, voyant Lewis lui dit :

    - Lewis c’est toi ? C’est quoi cette tenue ? Tu nous joue le « travestis » de la ville ?

    A ces mots, il éclata de rire.

    - Ta gueule sale clodo !


    - Comment tu m’as appelé ?

    Il empoigna alors les poignets de la jeune femme en disant :

    - Si tu me manque encore de respect, on viole ta meuf


    - Vous pouvez faire ce que vous voulez d’elle rien a foutre, la connaît même pas. Et toute façon c’est pas ma meuf donc…

    Ouais Lewis est un gros salaud. Et fier de l’être. Nan en fait il s’inquiétait un peu de la jeune femme même si il la connaissait pas encore.

    L’un des « wesh » s’approcha du rioter par derrière et l’assomma avec une bouteille. De Whisky, Vin, ce que vous voulez. Quel con, il l’avait même pas vu arriver. Peut de temps après, Lewis ouvrit les yeux. Il était à l’extérieur et était entouré des racailles. Il en manquait un. Il devait être resté avec la jeune femme. En haut. Y’avais des étages dans la boite de nuit ? Ouais sûrement. Pour les personnes voulant faire des trucs en intimité peut être. Un des racailles s’approcha de lui et lui dit :

    - Haha ! T’es en mauvaise posture hein Lewis !

    - Pas du tout

    A ces mots, il coupa les liens qui le retenait prisonnier et brandit un couteau vers celui-ci.

    - Tu disais ^^ ? Maintenant c’est toi qui est en mauvaise posture. Bon barrez-vous maintenant.

    A c’est-ce qu’il firent. Soumission pawaaa ♥.

    Bon alors maintenant…sauver l’autre femme. Ouais mais fallait rentrer sans qu’on le voie aussi. Bon aller. Il allait passer par au dessus. Le rioter à toujours sur lui un grappin(Tomb Raider au Masculin /SORS/). Au cas où. Bah il allait l’utiliser ce soir. Il monta les escaliers d’extérieur menant au toit et accrocha le grappin au grillage. Une fois bien positionné, il descendit lentement. Bon ils étaient où ceux là. A c’est bon trouvé. Bon en fait ils avaient rien commencés encore. Heureusement. Bon 123. Le rioter prit de l’élan et cassa la grande fenêtre. Comme dans la pub coca cola. J’espère que y’a la télé. . Nan il plaisantait bien sur.

    - Mouahahahahahaha ! Les mains en l’air et que personne ne bouge.

    Lewis empoigna la main de la jeune fille et se retourna en direction du Wesh en disant :

    - Merci beaucoup de vous êtes occupé d’elle mais…vous dit au revoir maintenant. Bye Bye !

    A ces mots, il sauta. Bon non il sauta pas vraiment. Il descendit lentement avec le grappin. Une fois qu’il furent à terre, Lewis sourit à la jeune femme en disant :

    - Sa va ? Bon si oui…on retourne à l’intérieur ou tu veux aller autre part ?

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jitta Hannibal, got it ?

messages : 77
ici depuis : 19/07/2010
i like : it, baby.

MessageSujet: Re: « Toujours la même chose. » ; PV. MCALISTER Lewis }   Lun 20 Déc - 18:57

    - Ouais c’est pas grave. On s’en fout. Bon, j'te sers un verre ?

    OK. Par contre, elle ne comprenait pas vraiment pourquoi. Une travestie ? Une... un homme qui aimait les habits bizarres et tordus ? Ou encore mieux, un homme qui se pensait être une femme...? Une personne pas très nette, dans tous les cas. Karen venait de tomber sur -peut être- la mauvaise personne de la journée. Elle le détaillait d'un oeil intrigué. Il était bizarre. À sa façon de parler, c'était un homme. Et pourtant... son accoutrement, était celle d'une femme. Ce qui avait pour résultat de perturber Karen au plus haut point. Il ou elle, partit devant elle, se dirigeant vers le bar. Karen, le suivit quand même, par simple politesse, et aussi par intrigue. À peine s'était-elle rapproché de ce... cette personne, elle entendit le barman l'appeler par un prénom, qui lui était inconnu, mais Karen n'était pas bête. Elle savait que « Lewis », était un prénom porté par la gente masculine, et non par les femmes. Ce qui avait encore plus titillé la curiosité de la jeune femme. Elle regardait ce « Lewis », il s'était dangereusement approché du gentil barman et lui avait prit le col, en murmurant une phrase que Karen n'avait pu entendre. Il chuchotait, et avec le bruit de fond, impossible de distinguer correctement. Mais rien qu'à sa façon de s'exprimer, elle voyait que ce n'était pas une phrase tendre et douce... Puis elle posa son regard sur le barman, qui semblait quelque peu effrayé, et aussi perturbé que Karen. Bizarre. Alors, Karen en déduit que ce charmant « Lewis » n'avait pas l'habitude de se travestir. Elle lâcha un soupir discret et entendit ce que sa nouvelle connaissance lui demandait une fois posée à côté. Accoudée, elle regardait Lewis.

    - Bon sers moi un Whisky et heu…tu veux quoi toi ?


    Karen s'apprêtait à répondre la même chose. « Un whisky, c'est parfait. » ; or, à peine n'eut elle le temps d'ouvrir la bouche pour ne serait qu'émettre un son, une bande de merdeux approchaient Karen et Lewis. Ou plutôt Lewis tout court, parce que personne ne prêtait attention à Karen. Et quoi, tant mieux s'ils ne la voyaient pas. Elle n'avait pas vraiment envie de se foutre dans la merde, encore une fois. Pour une fois qu'elle voulait passer une soirée tranquille... les embrouilles commencèrent.

    - Lewis c’est toi ? C’est quoi cette tenue ? Tu nous joue le « travestis » de la ville ?

    D'accord. Au moins, Karen avait la certitude que ce Lewis ne se travestissait pas à plein temps, et qu'il était un homme. Au moins, ça la rassurait pour lui, autant, il aurait de sérieux problèmes mentaux. Elle écoutait la conversation des deux personnes. Karen levait les yeux au ciel, ce qu'ils pouvaient être gamins. Que des gosses.

    - Ta gueule sale clodo !

    - Comment tu m’as appelé ?

    Alors là, la totale. Karen ne s'attendait pas à ce qu'on la touche. Le gros bourrin lui prit le poignet, en un sens, elle aurait pu se débattre, mais à quoi bon. Ça lui faisait légèrement mal, mais qu'importe. Ici, dans ce monde, c'était la routine, et fallait pas trop s'en faire. À moins qu'ils ne voulaient la tuer, Karen ne craignait rien, pour le moment.

    - Si tu me manque encore de respect, on viole ta meuf.

    - Vous pouvez faire ce que vous voulez d’elle rien a foutre, la connaît même pas. Et toute façon c’est pas ma meuf donc…

    D'accord, ça c'est fait. « on viole ta meuf » ? Karen ferma les yeux et réfléchit. Que pouvait-elle faire dans un moment pareil ? Surtout que la pauvre Karen, elle n'y était pour rien, elle n'avait rien fait. Juste bousculer un homme travestit et puis échangé deux mots avec. Violer, un joli mot dégoûtant, écoeurant. Elle détestait le sexe forcé, rien que pour ça, elle regardait son « agresseur » en fronçant les sourcils. Il s'était cru tout permi... ou ? En plus de ça, pour n'y rien arranger, ce Lewis avait tout à fait l'air de s'en foutre de ce qu'il allait lui arriver, à Karen. Ridicule, certes. Mais bon, elle aurait aimé quand même, un peu de compassion. Sa dernière réplique ne fut pas des plus agréables, il fallait dire. Puis, Karen regardait la scène se passer. Rapidement, devant ses yeux. Un petit con derrière son inconnu l'assomait d'un coup en lui éclatant une bouteille sur la tête. Normal qu'il ait perdu connaissance, le pauvre. Le barman, quant à lui, plutôt furieux, regarda les « agresseurs » et appela les vigils pour les sortir de la boîte. Lewis aussi par la même occasion... et Karen, qui n'avait rien fait, se faisant traîner par cette bande de bourrins, une journée, ou plutôt une début de soirée qui s'annonçait de suite, assez mal.

    Cette bande l'avait entraîné derrière la boîte. Là où personne ne passait. Là où personne ne viendrait les déranger, là où personne ne venait car cette rue était sombre, humide et longue. Un lampadaire, plus loin, grésillait et manquait de les mettre tous dans le noir. Karen soupirait une nouvelle fois. Les gars s'amusait à donner quelques coups inoffensifs sur le corps du Lewis assomé. Et pendant qu'ils attendaient que Lewis se réveille. Celui qui tenait Karen par le poignet la traîna dans le bâtiment de la boîte de nuit, et lui fit gravir les étages. Elle ne savait même pas où elle allait, mais tant pis. Au pire, elle se ferait « violer ». D'ailleurs, Karen commençait à se faire toucher un peu partout. L'horrible gars était en train de la peloter, et c'était plutôt désagréable. Un peu partout, sur les hanches, sur le ventre, sur le cou. Puis enfin, un énorme fracas.


    - Mouahahahahahaha ! Les mains en l’air et que personne ne bouge.

    Il lui prit -encore une fois- les poignets et la traîna près de lui. Il était temps qu'il vienne, ce... lui. Arg. Elle commençait à souffrir du poignet, au point où elle en était.

    - Merci beaucoup de vous êtes occupé d’elle mais…vous dit au revoir maintenant. Bye Bye !

    OK. Au moins, il était entreprenant. Tout en prenant soin de remercier son agresseur. Heureusement qu'il ne l'avait pas retrouvé en plein viol. Quoique. Puis, il lui fit descendre du bâtiment d'une façon plutôt... inattendue et Karen se retrouvait devant l'homme déguisé en femme. Elle soupira. Elle n'avait pas tellement envie de le remercier, après tout, si c'était arrivé, c'était à cause de ses amis les bourrins. Karen le regarda et fronça les sourcils.


    - ça va ? Bon si oui…on retourne à l’intérieur ou tu veux aller autre part ?

    « Je crois... que je préfère pas re-rentrer dans ce trou à rat. Au cas où d'autres de tes amis viendraient me faire chier, par la même occasion. Tu me proposes quelque chose à faire ? Ou je rentre chez moi. Aaah oui, ça t'arrive souvent de te... déguiser en femme ? Parce que, en tant que femme, ça ne te va pas si bien que ça. »

    C'était radical. Mais efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé, got it ?


MessageSujet: Re: « Toujours la même chose. » ; PV. MCALISTER Lewis }   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Toujours la même chose. » ; PV. MCALISTER Lewis }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: