AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ON EST DESCENDUS À TRENTE, MAIS VOUS POUVEZ ENFIN VOUS AMUSER !

Partagez | 
 

 Sauvetage de dernière minute [PV: Rin & Nessa ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WATSON Abby, got it ?

messages : 339
ici depuis : 15/07/2010

MessageSujet: Sauvetage de dernière minute [PV: Rin & Nessa ♥]   Mer 18 Aoû - 0:21

    - William

    Une journée comme toute les autres commençait, peut-être serait-elle moins ennuyante, plus attractive où même plus mouvementées que celles habituelles mais comme toute les autres Abby la commença en pensant à son frère. Cela faisait 5 ans déjà qu'il était décédé cependant pour la jeune femme c'était comme si son assassinat datait d'hier. Elle se leva péniblement avec toujours le même goût amer dans la bouche, une appréhension difficile sur la journée qu'elle allait passer et dont elle n'arrivait pas à oublier l'ampleur et un petit air mélancolique. C'était toujours la même chose...Aujourd'hui elle s'était levée bien tard malgrès l' emploie du temps de ses cours auxquels elle devait assister. Elle se fit couler un bain, tout en se relaxant elle anticipait la dure journée qu'elle allait surement avoir. Quelques instants plus tard, conquise par la une ample fainéantise, rare chez notre jeune femme qui prenait généralement un plaisir ou plutôt un entrain à aller en cours, elle décida de sécher ses cours de la journée. Certains diraient que c'est mal mais que cela collait bien à la réputation d'Abby. Les autres la voyaient généralement comme une jeune femme mystérieuse, calme et rebelle. Cette réputation la faisait sourire sombrement. C'était d'une idiotie sans non qu'elle s'en contentait, tant que les autres la laissaient tranquille en s'imaginant de choses et d'autres sur elle, cela lui allait parfaitement.


    Abby repensa à son frère dans la journée, il l'habitait jour et nuit. Il occupait son esprit en le triturant taquinement, elle pensait toujours à lui et quand son esprit n'était pas occupé à repenser à son doux visage et à son sourire apaisant, il gardait toujours une grosse partie de son âme. Ces pensées fit monter en elle un terrible sentiment de culpabilité, mais ces dernières s'estompèrent à la vue de Lucky Forest. Malgrès qu'elle ai une certaine réputation qu'une certaine catégorie de personne soit dit en passant totalement dénue d'esprit lui ai attribué, cette forêt avait toujours été l'endroit préféré de la jeune femme. L'air y était frais et reposant, le décor majestueux et paisible. Abby avait souvent trouvé en ce lieu, un endroit où elle pouvait penser librement, parfois se remémorer des journées difficiles, des souvenirs heureux et d'autres moins ou encore tout simplement elle pouvait y dormir couchée sur l'herbe verte laissant le vent jouer de temps à autre avec ses cheveux noirs qui reposaient légèrement sur ses épaules. Elle appréciait la paisible atmosphère que ce lieu dégageait, une atmosphère des plus calme et placide dont elle raffolait généralement. Ses prières muettes ouvraient lentement son cœur, tandis qu'une délicate brise emportait au loin les sentiments néfastes qu'elle ressentait habituellement. Alors un air de piano qu'elle connaissait bien emplissait sa tête, chassant toutes ses pensées, même ses prières.

    La jeune fille marcha tranquillement s'aventurant dans les lieux qu'elle connaissait presque par coeur, souvent les gens s'y perdait mais Abby à force de la fréquentée avait appris à trouver des repères simples et anodins mais qui lui permettaient de ne jamais s'égarer malencontreusement. Elle respirait l'air, qui venait remplir délicatement ses poumons. Après avoir marché quelques instants dans cette forêts, elle arriva dans la clairière qu'elle aimait tant. Cette clairière renfermait ses plus lourds secrets, certaines mauvaises langues aurait dit que la jeune femme était anormale pour ne pas dire folle mais en fait quand on ne connait que la solitude et l'isolement on essaye de se trouver une personne, une chose, un être à qui parler ou se confier ; elle l'avait trouvée et c'était cette clairière.

    Elle s'assit sur le seul banc en pierre, sans avoir vérifié si ce dernier était assez propre. Elle n'était pas du tout une mijaurée, bien qu'ayant avant de venir ici mis une robe qu'elle appréciait particulièrement chose extraordinaire pour elle qui n'avait pas l'habitude de prendre soin d'elle : sans manche, d'un violet cassé et d'une texture agréable et légère, un nœud la cintrait juste en-dessous de sa poitrine. Le reste de la robe avait une forme très évasive, qui faisait toute sa légèreté, et se terminait au milieu de ses cuisses. Abby poussa un long soupir. Elle n'entendait que le vent qui portait le chant des oiseaux. Un chant très mélodieux, qui était des plus doux. Les minutes défilèrent, semblant l'apaiser de l'intérieure mais aussi de l'extérieur. Tout à coup, une tache de verdure attira son attention : à l'ombre d'une étrange pierre rectangulaire, et d'un buisson, elle aperçut un rosier. Des roses rouges, sang sauf quelques unes, qui prenaient des teintes joliment rosées. L'étudiante attrapa l'une d'entre elle sans la moindre précaution, elle s'y connaissait en rose mais délicatement et y déposa un bref baiser et l'a prit dans ses cheveux. Son expression changea, un sourire inattendu se plaqua sur son visage. Elle retourna s'asseoir. La course du temps avaient toujours été un réel mystère pour elle : ces moments comme celui-ci semblait durer un temps indéterminé, mais dès qu'elle songeait au passé il lui semblait que tout s'était passé trop vite. Que quelque chose lui avait échappé. Et ce quelque chose, elle savait ce qu'il était. Cette chose qui lui avait durement filé entre les doigts et qui ne reviendrait jamais. Cette chose qui lui avait consacrer 15 années de sa vie et qui était partie en la laissant seule, face à la vérité de ce monde qui devenait des plus ingrats, brutal, féroce et impitoyable. Elle pensait qu'elle donnerait cher pour qu'on lui rende sa vie d'avant, pour que Kyuu redevienne celui qu'elle avait connut ; ce monde de pureté comme elle aimait se le répéter inlassablement quand elle était petite, pour que cette enfance avec cet être qu'on lui a volé continue sa progression. Mais le monde était devenu injuste et la réalité était dure, maintenant elle devait se faire à l'idée qu'elle était peut-être la seule à pouvoir changer quelque chose... Son esprit lui rappela brutalement un fait, les Numbers, le nom d'un groupe qui lui semblait des plus idiot et puéril. Comment pouvait-il penser qu'ils pouvaient protéger la population ? Abby ne pensait pas à sauver les autres, non ce qu'elle voulait c'était venger son frère et pour y arriver elle ferait tout quitte à mettre sa propre vie en péril, une vie qui ne valait plus grand chose à ses yeux où devrait-elle dire à son oeil plutôt. Cette pensée la fit sourire. Pour l'instant, elle n'avait qu'un visage flou sur l'assassinat de son frère, un regard méchant et un nom qui englobait de manière général ces énergumènes : les Rioters.


    La demoiselle toujours pensive s'étendit doucement sur ce banc, frais qui semblait l'accueillir avec une très grande précaution, elle ferma les yeux doucement pour laisser libre courts à ses songes. Respirant doucement l'air de qui dégageait doucement de la clairière et se prélassant sous quelques rayons de soleil timide qui venait lui recouvrirent le haut du visage, elle était a présent perdue dans ses pensées, la jeune fille n'entendit même pas les pas qui résonnaient, et qui venait du passage qu'elle avait emprunté pour venir ici. Certes, ils étaient discrets, cependant, en temps normal, ils n'auraient pas échappé à ses oreilles attentives.
Revenir en haut Aller en bas
Invité, got it ?
Invité


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute [PV: Rin & Nessa ♥]   Ven 20 Aoû - 1:47

    Dans la forêt, chaque exploration se vivait comme une aventure. On circulait à pied sur des sentiers très peu tracés, au risque de s’égarer sur des voies en impasse ou de glisser dans les pentes. À l’automne, les grands plateaux bruns de feuilles caduques, dissimulaient les sournoises branches et racines que les pieds des promeneurs rencontraient fréquemment à leur grand dépit. En hiver, c’était la neige qui recouvrait les terres du Globe.

    Rin s’hasardait peu dans la forêt. Une mauvaise expérience l’avait convaincu qu’elle n’avait pas à emprunter un raccourci dangereux pour son cœur délicat. Elle était dans une zone adjacente à la forêt, quand elle repéra sa prochaine proie… qui s’y engagea. Le nom de cette jeune femme… lui échappait. Mais ce cache-œil, beau comme du matériel orthopédique, lui disait quelque chose. Et son intuition de journaliste la commandait de rattraper l’inconnue, qui ne l'était pas tant que ça. Elle s’engagea derrière elle, dans un chemin étroit, et comprenant qu’elle n’était pas dans son élément au bout d’une longue minute, s’arrêta et posa une main sur un tronc d’arbre.

    Ordinairement, elle coupait par la clairière, par une autre route.


    « … »


    Et c’est avec le sourire lumineux qu’elle salua la clairière, après moult péripéties. Un sourire qui s’éteint, vaincu par une scène qui la captiva de tout son être. La femme n’avait pas remarqué sa présence, baisant une rose qu’elle glissa dans sa chevelure corbeau avant de s’asseoir pour un long moment et de s’endormir. Et combien de minutes s’était-elle interdite de troubler ce silence, émerveillée par cette mise en scène ? C’était le coup de foudre. Pour l’artiste solitaire, l’ambiance désertique, les reflets de la lumière du soleil sur le décor, et cette jeune femme vêtue légèrement d’une robe endormie sur son banc de pierre, était une scène à capturer avec son appareil photographique. Il manquait, il manquait… peut-être le doux mélange d’un bleu obscur du jour à l’orange chaotique d’un crépuscule. La mort. Le repos éternel. Elle partait pour un long voyage dans la sérénité et le contentement. Si ça avait été un tableau, ça aurait été sa première impression.

    Une petite brise caressa l’herbe voisine, et silence était de rigueur pour éviter d’importuner le sommeil de la dame. Elle s’avança pour rejoindre cette personne et proche de sa proie, souleva délicatement son visage pour mieux la regarder. Elle était borgne. Une victime de la cruauté des hommes du Globe. Son frère était mort, lui. Son nom était William. Un bon garçon, lui avait-on dit, qui méritait tout sauf de connaître une fin si jeune. Et cette demoiselle se nommait WATSON Abby.


    « Vous n’êtes pas endormie. »


    Elle s’était réveillée au contact de ses doigts froids, devina Rin. Et avait poliment gardé le silence, en feignant l’assoupissement. Elle s’éloigna d’un pas rapide en arrière, les mains croisées dans le dos, ne quittant pas son jouet des yeux d’un regard appuyé et d’un sourire courtois et quelque peu moqueur. Si Abby était la belle au bois dormant, Rin était la mauvaise fée, venue pour la maudire. Pourtant, elle ne s’était pas présentée à elle avec l’intention de lui faire du mal. Elle était polie – quand d’humeur à l’être.


    « Abby Watson ? Vous êtes la sœur de William Watson. »


    Elle ne lui posa pas la question : elle l’affirma déjà. Parce que Rin avait bonne mémoire, et qu’une borgne avec les caractéristiques physiques de Watson ne pullulait pas dans les rues.


    « Otonashi Rin. Journaliste. Je m’excuse si je vous dérange. J'avais envie... de faire plus ample connaissance avec vous ? Je ne vous connais pas personnellement, mais j'ai entendu des choses amusantes à votre sujet. 'Amusante', le mot est peut-être mal choisi. »


    Avec sa chemise d’un blanc immaculé fermée au col et sa jupe noire de longueur convenable de genou, sa bandoulière noire qui contenait son carnet, des stylos et un parapluie (par précaution : elle ne commettrait pas deux fois la même erreur en doutant des prévisions météorologiques), et sans omettre son appareil photographique qui pendait à son cou, Rin avait le profil type d’une journaliste à la recherche d’un petit scoop pour l’édition de demain. Mais le décès de William remontait déjà à 5 ans, que ça aurait été très déroutant que Rin s'en souvienne et vienne pour ça. Une histoire si vieille... n'intéressait personne. Et pour Rin, faire éclater la vérité au grand jour, retrouver les coupables, ça ne lui apportait rien du tout. Oui, elle... elle connaissait Abby. S'était-elle, dans son dos, informée à son sujet ? Était-ce la première fois qu'elle la suivait à son insu ? C'était soudainement beaucoup, beaucoup moins rassurant d'être à ses côtés. Son sourire se prononça. Le beau temps laissa sa place à un ciel assombri, comme un signe de mauvais présage, et un début d'averse s'invita.


    « Oh ? Voilà une averse qui tombe mal. Et vous êtes si peu couverte... »


    Elle la rassura (?), prit son parapluie de sa bandoulière, ignorant la pluie qui battait également sur elle, trempait sa chemise et ruisselait le long de ses cuisses, et l'ouvrit pour abriter Abby de qui elle s'était rapprochée. L'averse était mal tombée, trouva Rin.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
WATSON Abby, got it ?

messages : 339
ici depuis : 15/07/2010

MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute [PV: Rin & Nessa ♥]   Mar 24 Aoû - 23:56

    « Vous n’êtes pas endormie. »

    Un frisson parcourut sa colonne vertébrale. Des doigts glacés, froid qui vous semble vous pétrifiez au simple contact de votre peau. Une sensation très désagréable, qui fit sursauter la jeune femme. Elle se releva en soupirant doucement et en simulant un doux repos dérangé. Une femme qui devait avoir son âge lui adressait un long regard, accompagné d'un sourire poli, un peu trop poli à son goût. Ce n'était pas le genre de moment où il fallait déranger Abby. Un agacement se fit ressentir dans sa manière de détailler du regard la dame. Elle était de taille, moyenne, non frêle mais plutôt fine. Elle portait des habits peu courants mais qui seyait à ravir, avec une pointe d'enfantinerie dans un corps de femme. Son regard rougeâtre était à vous glacé le sang, mais le reste de son visage semblait montrer une délicatesse peu apparente. La jeune femme fixait avec insistance les yeux de cet inconnue comme pour percer leur secret.

    « Abby Watson ? Vous êtes la sœur de William Watson. »

    Quelle question ! Une phrase qui faisait sourire Abby. Qui aurait put-elle être d'autre ? A qui un nom pouvait résider et être aussi bien tailler dans le marbre d'une funeste boîte marron, enterré éternellement. C'était peu probable que cette situation courrait les grandes et vastes rues de ce Globe. Une situation tragique qui devenait mélodramatique pour elle. C'est vrai qu'à y réfléchir c'était très étrange que cette inconnue connaisse sa pauvre existence. Elle qui passait souvent inaperçu et dont les gens ne se rappelait généralement. Cet oeil fermé à jamais... La jeune femme fut d'avantage intriguée par cette question plus affirmative qu'autre chose.

    - Oui, c'est moi, dit-elle en faignant une flegme imperturbable.

    Elle passa une main sur sa robe pour se rendre un peu plus présentable. Ce n'était pas tous les jours qu'elle avait l'opportunité de parler à quelqu'un. Elle se disait en son fort intérieur qu'une petite discussion n'engageait aucun investissement de sa part, surtout si comme elle l'avait prédit cette jeune femme faisait la discussion par elle même. Dans tous les cas ce n'était pas vraiment la bonne personne pour se lancer dans une conversation attractive...

    « Otonashi Rin. Journaliste. Je m’excuse si je vous dérange. J'avais envie... de faire plus ample connaissance avec vous ? Je ne vous connais pas personnellement, mais j'ai entendu des choses amusantes à votre sujet. 'Amusante', le mot est peut-être mal choisi. »

    Abby soupira doucement, faisant mine d'être d'accord avec la journaliste. A vrai dire elle ne l'a dérangeait pas vraiment, elle était venue ici pour se reposer mais comme il était courant sur Kyuu le destin de la jeune femme faisait tout pour lui mettre sur son chemin des personnes des plus ennuyantes. Mais apparemment ce n'était pas vraiment le cas de cette personne... Et elle n'allait pas tarder à s'en rendre compte. Si par contre elle était venu pour parler de ses rumeurs des plus débiles à son sujet, elle allait être rejetée très vite. Le moment n'avait pas bien été choisis. Elle se sentait un peu trop nostalgique pour entendre se genre de chose comme si elle avait le choix... D'ailleurs Abby n'avait même pas prise le temps de regarder la chose qu'elle portait à son cou. Cet appareil qui semblait avoir été témoin de moult et moult péripéties.

    « ... »

    Doucement le temps changea sans qu'elles ne purent s'en rendre compte. La pluie apparut. La paisibilité de la clairière fut perturbée. De gros nuages qui annonçaient un averse terrible surtout pour les promeneurs si peu habillé comme elle, apparurent dans le ciel bleuté. Les gouttes commencèrent à ruisseler sur ses épaules. Abby ferma les yeux quelques instants comme pour pouvoir mieux réaliser dans quel pétrin elle s'était mise. Il commençait à pleuvoir des cordes et bien entendu elle avait eu la sublime idée de sortir de KHS. Elle se disait qu'elle était vraiment très douée. Mais qu'elle devait soit se bouger pour se mettre à l'abri quitte à laisser son interlocutrice où à attendre un signe de sa bonne étoile ?

    « Oh ? Voilà une averse qui tombe mal. Et vous êtes si peu couverte... »

    Puis en ouvrant les yeux quelques secondes plus tard, elle vit un toit noir imperméable sur sa tête. Elle tourna doucement la tête vers la droite où elle vit la journaliste juste à ses côtés portant à bouts de bras cet abri éphémère mais le bien venu. Abby eu un mouvement brusque mouvement de recule, en voyant que Rin c'était fortement rapprochée d'elle. Abby passa un coup d'oeil furtif sur sa robe qui lui collait doucement au corps, elle devenait un peu plus légère et transparente ce qui fit rosir légèrement la jeune femme puis son regard se reporta vers la journaliste.

    - Ne vous sentez pas obligée. Je peux me débrouiller toute seule.

    Les seules mots qu'elle put dire avec une grande distance. C'était sa façon de la remercier. Elle n'avait jamais été douée pour faire ça comme pour les compliments d'ailleurs. Elle ne savait même pas si elle devait se sentir reconnaissante ou bien inquiète par ce dévouement à son égard. Ce qui était sur c'est que sans cette journaliste. Elle aurait surement attrapé un gros rhume...

    - Quelle chose amusante, dit-on sur moi ? Quelle paroles de si intéressantes ont été dites pour être considérer par votre écoute ? Ou plutôt devrais-je dire par votre passion pour le commérage ?

    Une pointe de mesquinerie se faisait ressentir, mais la jeune femme la masqua en essayant d'esquisser un faible sourire taquin. Ca avait été plus fort qu'elle mais tout le monde sait de quoi sont capables cette catégorie de personnes. Il fallait qu'elle soit sur ses gardes quand même, elle ne savait rien de cette soit-disant journaliste et ses moindres paroles pouvaient se retrouver bientôt dans le célèbre quotidien de Kyuu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité, got it ?
Invité


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute [PV: Rin & Nessa ♥]   Jeu 9 Sep - 20:17


    « Ne vous sentez pas obligée. Je peux me débrouiller toute seule. »

    « Ah. Si vous le dites. »


    Ce mouvement de recul ne l'avait pas surpris. C'est le sourire moqueur au visage qu'elle s'éloigna à nouveau, emportant avec elle l'abri éphémère de la borgne, qui tomba proie à la violente averse. N'avait pas échappé non plus à la vigilante journaliste les rougeurs sur son visage. Avec sa robe mouillée, qui lui collait à la peau, se présenter sous cette apparence, dévoilée aux yeux d'une intrépide étrangère, devait être gênant.


    « Quelle chose amusante, dit-on sur moi ? Quelle parole de si intéressantes peuvent être dites pour être considérer par votre écoute ? Ou plutôt devrais-je dire par votre goût pour le commérage ? »

    « Mon goût pour le commérage ? »


    Elle arqua un sourcil intrigué au mot « commérage », réprimant une envie de lui demander ce qu’elle sous-entendait par là. Mais elle avait raison, car Rin allait lui raconter un peu de tout et de n’importe quoi. Si l’envie lui venait. Là… non. Une main tenant la tige centrale du parapluie, maintenant la toile en cercle au dessus de sa tête, elle était à une distance confortable de sa proie. Rin ferma les yeux, et gloussa. Amusée par son interlocutrice qui se méfiait ouvertement d'elle. Une méfiance qu'elle interpréta comme une petite marque de respect. Oui. Tout ce que tu vas me dire risque de finir dans les papiers de demain. Et avec ton nom et ton prénom dans le journal, ce sera dur de poursuivre ta vie dans l'ombre. Mais rassures-toi ; tu n'as pas autant d'importance pour moi. Les commissures de ses lèvres légèrement relevée et une expression mielleuse répandue sur son visage :


    « … ce ne serait pas drôle si je partageais tout, de suite avec vous. Ne commençons pas par les sujets qui fâchent… faisons plus ample connaissance, et devenons amies ! Qu’en dites-vous ? »


    Gagner sa confiance, et lui planter son couteau dans le dos ? Ça ne marchait qu'avec une catégorie d'idiots : les heureux imbéciles - une autre, étant celle des fous inconscients. C'était une blague. Cette proposition. Cette offre. Rin faisait languir Abby. " Qu'est ce que cette effrontée sait à mon sujet ? " Tourmenter la nuit prochaine de la borgne avec ça, la faire craindre de voir son nom publier dans la prochaine édition du journal pour des ragots infondés - et, qui sait, une minuscule part de vérité ? Un jeu psychologique entre prédateur et cible bien trouvée, pour se divertir. Entre-temps, l'averse s'était calmée, mais pas le vent. Secouant son parapluie, Rin le replia et le remit dans son étui, avant de le ranger dans son sac en bandoulière. Affichant toujours la même expression à Abby : une expression qui se voulait autant rassurante que fausse. Le sourire forcé, mais visiblement à l'aise :


    « Je peux vous aider, vous savez ? Votre frère.. William, a été tué, non ? Je le sais, c'est tout. On aime bien écrire dessus : la mort est plus fascinante que l'économie de Kyuu et les tracas administratifs. Je peux retrouver les chiens qui vous ont dérobé sa vie. Ce ne sera bien sûr pas gratuit. Mais je dispose de moyens que vous n'aurez jamais. »


    Les rioters. Une association bordélique. Avec un chef aussi solitaire qu'absent pour guider ses grosses troupes belliqueuses. Et des divisions, et des séparations, qui ne cessaient jamais. La plus importante ayant emporté la moitié de l'effectif présumé des rioters - qui essayerait de tous les compter ? L'unité n'était pas le point fort du groupe, mais ils étaient partout comme ça. Des élèves en uniforme, des employés dans des bars. Une étrangère à cette organisation, qui n'avait pas les bons contacts et qui ne comptait pas remettre ses tristes affaires aux numbers (pour peu qu'elle voulait venger son frère)... aurait un peu de mal seule. Rin s'attendait à un refus catégorique d'Abby. Voir même à se faire ignorer (" Mais de quoi parlez-vous ? Je me fichais royalement de mon frère ! " était aussi une réponse qu'elle envisagea) On pouvait se dire qu'elle aimait bien Abby, pour lui proposer son aide. Qu'en était-il vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WATSON Abby, got it ?

messages : 339
ici depuis : 15/07/2010

MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute [PV: Rin & Nessa ♥]   Sam 11 Sep - 12:14

    « Ah. Si vous le dites. »

    L'abri qui reposait sur sa tête fut très vite envolé. Abby était étonnée de la réaction de son interlocutrice qui affichait un sourire moqueur. Elle haussa les épaules comme pour montrer son désintérêt mais se sentait assez idiote sur le moment. C'était peu être ça son plus grand défaut, elle voulait tellement paraître distante, froide que les choses dont elle avait besoin ou même l'aide de certaine personne comme cette Otonashi se changeait en froideur réciproque... Contrairement à cela Rin la regardait d'un air ironique. Son corps était devenu à la merci de toutes ses intempéries. Ses cheveux, si soyeux d'habitude dégoulinait d'eau sur son visage. Quelques gouttes chatouillaient son nez, et elle s'empressa de les essuyer avec une grande nonchalance. Et nous ne parlerons pas de sa robe qui commençait vraiment à la déranger. Oui, c'était gênant de se faire voir dans ces circonstances par une inconnue, mais plus les minutes passaient plus elle commençait vraiment s'en moquer. L'oeil de la jeune femme se porta vers le paysage de la clairière qui était en peu de temps devenu très morne. L'air reposant, avait disparu et une forte averse avait pris sa place. S'en était presque désolant. Une si bonne journée qui avait été gâchée en un rien de temps.


    « … ce ne serait pas drôle si je partageais tout, de suite avec vous. Ne commençons pas par les sujets qui fâchent… faisons plus ample connaissance, et devenons amies ! Qu’en dites-vous ? »


    Abby fit volte-face et plongea son regard dans celui de Rin. Les mots de la journaliste restèrent en suspend dans l'air. En décryptant son regard, la jeune femme s'attendait à voir une pointe d'ironie ou quelque chose qui pourrait faire penser à une blague... Oui, c'était le mot une bonne blague. Mais voyant que la journaliste avait l'air très sérieuse en disant ça, elle ne put s'empêcher de rire. Otonashi pouvait en être flattée, la jeune femme n'était vraiment pas du genre à montrer ses émotions bien que dans certaines situations comiques. Seulement ses paroles n'était pas simplement drôle mais elle était aussi très absurdes... Son doux rire fut amplifier par l'écho de la clairière comme un chant mélodieux. Quand son rire se tari enfin elle détourna le regard de la journaliste et lui répondit calmement.


    « … Nous amies ?... Nous nous connaissons à peine... Quelle idée... »


    Si la journaliste espérait gagner sa confiance c'était une quête bien difficile ou une peine perdue d'avance. Abby n'était vraiment pas dupe et puis quand la vie vous a été une fois très pénible, vous ne vous accordez aucune confiance. Rare son les personnes qui ont se privilège, il lui faut des preuves d'une honnêteté. Sinon rien. Elle leva les yeux au ciel et remarqua que l'averse avait été remplacée par un grand vent. Elle frissonna. Maintenant que l'averse était finie, elle pouvait enfin prendre congé de la journaliste. Elle s'apprêtait à se lever quand la journaliste s'empressa de rajouter des mots qui seront surement longtemps gravés dans sa mémoire.

    « Je peux vous aider, vous savez ? Votre frère.. William, a été tué, non ? Je le sais, c'est tout. On aime bien écrire dessus : la mort est plus fascinante que l'économie de Kyuu et les tracas administratifs. Je peux retrouver les chiens qui vous ont dérobé sa vie. Ce ne sera bien sûr pas gratuit. Mais je dispose de moyens que vous n'aurez jamais. »

    Une proposition fut faite. Une proposition bien tentant qui pétrifia sur place la jeune femme. Pourrait-elle vraiment lui faire confiance. Le seul point sur lequel elle avait raison était "ses moyens". Ce n'était pas n'importe quelle personne, qui pouvait avoir des aveux et l'aide de cette femme lui serait peut-être bien utile. Elle fut forcée de reconnaître qu'elle n'avait pas vraiment le choix. Si elle voulait retrouvé cet homme qui avait volé la vie de son frère, elle devait disposée d'une quelconque aide... Et puis ce n'était pas comme si cette femme était une Numbers...


    « ... »


    Elle se laissa quand même le temps de réfléchir. Il fallait qu'elle pèse le pour et le contre, une décision comme celle-là méritait d'être longuement réfléchie. Elle ne savait rien de cette femme, à part ce qu'elle lui avait dit... Mais s'en était tentant. Au loin des pas se faisait entendre, Abby les sentait se rapprochez. Elle tourna brusquement la tête vers le sentier où elle vit une silhouette qui lui était familière...
Revenir en haut Aller en bas
Invité, got it ?
Invité


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute [PV: Rin & Nessa ♥]   Sam 18 Sep - 10:05

Nessa était sortit de Kyuu High School aujourd'hui car elle avait remarqué depuis plusieurs jours que sa boisson préférée dont elle gardait toujours une bouteille dans sa chambre commençait de plus en plus a être vide, cette boisson d'ailleurs n'était autre que du Saké ! Elle était donc sortie pour s'en racheter une bouteille, elle c'était vêtis d'une jupe noir assez courte qui lui arrivait au milieu de ses genoux. Au niveau des jambes elle avait aussi pris la précaution de mettre des bas noir montant jusqu'où se terminait sa jupe et tenue par un porte jarretelle, pour son haut la numéro un portait un chemisier noir ainsi qu'un corset rouge avec des motifs de fleur noir au devant ainsi que des rose noirs de dentelles cousue vers le haut de la poitrine qu'elle mit par dessus le chemisier ( clic pour voir le corset ). Pour ses chaussures Nessa avait choisis de porter des ballerines noirs en cuir, au niveau de sa chevelure la numéro un avait comme a son habitude des rubans de soie blanc et rouge ainsi que des perles attacher comme accessoires pour ses cheveux (cf kit :3).elle sortit de l'aile sud et c'est alors que le majordome lui dit tout en s'inclinant :

« Mademoiselle Yachiro vous devriez prendre quelques choses pour vous couvrir c'est un temps aux averses vous savez... »

Nessa lui fit un tendre sourire puis lui répondit :

« Vous avez raison... Merci a vous de m'y avoir fait songer... »

Elle prit un petit parapluie dépliant qui se trouvait de le hall d'entrée et vue que le temps semblait se rafraîchir Nessa prit aussi une veste de costume noir qui lui appartenait et qui était posée sur le porte manteau de l'entrée l'enfilant par la suite ne fermant qu'un bouton au milieu de celle-ci. Puis elle sortit se mettant en direction des magasins, pour cela Nessa devrait passer plusieurs fois par Lucky Forest. Elle décida d'emprunter le chemin de la clairière a cet instant il n'y avait personne c'était calmer, Nessa soupira légèrement en regardant le paysage... Sa faisait relativement du bien de voir et d'être entourée par un peu de verdure, après plusieurs minutes de marche Nessa sortie de Lucky Forest enfin et pus apercevoir les magasins un peu plus loin. Elle eut le temps de rejoindre les magasins alors que l'averse commença a tomber, elle se mit a sourire tout en pensant intérieurement qu'elle avait eut de la chance d'avoir atteints les magasins avant de recevoir la moindre gouttes. Même si elle avait penser a prendre un parapluie grâce au majordome elle aurait tout de même été un peu mouillé par l'averse le temps de déplié le parapluie, de plus Nessa n'aimait pas trop utiliser les parapluies ayant la mauvaise habitude de se coincer la peau lorsqu'elle les dépliait... Cela faisait sacrément mal et de plus se n'était pas vraiment... Arrangeant pour elle qu'on la voit entrain de se coincer un doigt dans un parapluie... Cela entachait sa réputation !

Enfin passons ces détails peu important, Nessa alla donc dans le supermarché et prit une bouteille de saké de sa marque préférée puis se dirigea vers les caisses pour la payer. Une fois cela fait elle mit son achat dans un petit sac en plastique, la numéro un se dirigea vers la sortie du magasin et elle put constater que l'averse ne c'était pas arrêter. Elle soupira et ouvrit son parapluie en sortant se mettant a l'abri sous se dernier, Nessa se mit a marcher tranquillement par la suite ne se pressant pas vraiment. Nessa se dirigea vers Lucky Forest passant par le même chemin par lequel elle était venue, l'averse se stoppa au milieu de son trajet. En passant par la clairière Nessa put remarquer deux personne qu'elle connaissait vers les bancs de pierre, elle haussa un sourcil se demandant se que ces deux personnes bien différente pouvaient bien se raconter et faire ensemble... La Numbers s'avança vers elle et entendit des bribes de leurs conversation, elle put d'ailleurs entendre les dernières paroles que Rin sortie de sa bouche. Se qui fit hausser un sourcil a Nessa, cette fille était de plus en plus louche a ces yeux... Sa façon de se comporter quand elles avaient été ensemble et se nouvel élève du nom de Jack, et maintenant sa... Nessa toussa un peu puis se mit a dire en souriant :

« Et bien Rin... Je ne savais pas que tu avais de tel moyen... Se n'est pas gentil de ta part de ne pas offrir a ton prochain l'aide qui lui ferait sans doute du bien ? Et a moi peut-être voudrais tu me l'offrir ? »

Nessa marqua une pause dans ses paroles un sourire moqueur se dessinant sur son visage en regardant du coin de l'oeil Rin, la jeune femme c'était posé derrière Rin. Elle regarda dans les yeux Abby puis pencha la tête :

« Bonjour Abby... Comment va tu aujourd'hui ? »

Nessa n'avait pas pris la peine de saluer Rin étant donnée qu'elle lui avait parler en premier, la numéro un connaissait déjà Abby pour la simple raison que le meurtre de son frère fait par des Rioters étaient bien connus des Numbers... Nessa remarqua dans quel état était le vêtement d'Abby, elle haussa les sourcils puis enleva sa veste de costume. La numéro un s'avança vers Abby et posa sa veste sur ses épaules la disposant correctement devant pour cacher ces formes qui se devinait a cause de sa robe trempée.

« Tu ferais bien de rentrer a Kyuu High School tu va attraper froid si jamais tu reste trop longtemps dehors dans cet état si tu veux je peux t'accompagner... Pourquoi es tu trempée alors que Rin a un parapluie ? »

Nessa eut un regard accusateur vers Rin, pensant qu'elle aurait pus partager son parapluie avec la pauvre Abby. La brunette frotta un peu les bras d'Abby comme pour la réchauffer tout en lui souriant brièvement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité, got it ?
Invité


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute [PV: Rin & Nessa ♥]   Lun 18 Oct - 16:58

    Un silence, de réflexion. Abby se tût, et Rin estima que victoire était déjà sienne. Qu'elle hésite, était la preuve qu'elle considérait sérieusement son offre. Et pour la pigiste, la manipulatrice, il y avait tant de choses sur lesquelles rebondir dans une argumentation, quand l'ennemi avait ses doutes, ses vacillations. La femme n'avait pas de raison, pour refuser son aide - presque bénie, peut-être - , à part sa grande méfiance des inconnus. Puisque finalement, elle semblait bien avoir en tête l'idée de châtier les assassins de son pauvre frère. L'aide de Rin n'était pas bénévole, bien sûr. Si elle faisait dans la charité, ça serait connu du public. Que voulait-elle d'Abby ? Quoi d'autre, qu'un jouet ? Qu'un peu de divertissement pour pimenter sa vie monotone... ?

    Bien amusé, Rin ne sentit pas une présence se rapprocher petit à petit d'elle. Grossière erreur, car quand l'étranger prit la parole, elle reconnut la voix mélodique et suave d'une personnalité forte célèbre du globe, et son coeur manqua un battement.


    « Eh bien Rin… Je ne savais pas que tu avais de tel moyen… Se n’est pas gentil de ta part de ne pas offrir à ton prochain l’aide qui lui ferait sans doute du bien ? Et a moi peut-être voudrais tu me l’offrir ? »


    Nessa était derrière elle. La dévisageant d'un regard averti, Rin l'écouta s'adresser à Abby, silencieuse. Ne désirant pas l'interrompre, car certaine qu'elle serait trahie par le tremblement de sa voix. Visiblement, les deux jeunes femmes se connaissaient. Ce qui intrigua Rin. Voyant la numéro un dorloter Abby, comme un pauvre chiot abandonné sous la pluie dans un carton miteux, Rin devina qu'elles n'étaient pas en mauvais terme. Dans ce cas, pourquoi Abby était-elle encline à suivre ses indications, les indications d'une parfaite étrangère, quand elle avait à sa disposition toute la bande de guignols qui servaient de justiciers à Kyuu ? La situation s'avérait plus compliquée que prévu, et ce n'était pas pour déplaire à Rin, qui retrouva vite son assurance habituelle.


    « Tu ferais bien de rentrer a Kyuu High School tu va attraper froid si jamais tu reste trop longtemps dehors dans cet état si tu veux je peux t'accompagner... Pourquoi es tu trempée alors que Rin a un parapluie ? »


    Cette question, bien que la visant, ne lui était pas destinée. Elle jugea bon de ne pas y répondre, de se taire. Se mêlant uniquement de ce qui ne la regardait pas, quand elle le voulait elle. Elle resta secrète, refusant de se prêter au petit jeu de la number. Mais un sourire lui avait échappé. Difficile de masquer son excitation. Cependant, elle ferait mieux de vite décamper d'ici. Abby, elle la retrouverait plus tard. Discuter de son business en présence d'un parasite, c'était un risque de trop à prendre. Et des soupçons sur sa personne, elle en avait trop attiré. Au final, avec un soupçon de raillerie dans la voix :


    « Quelle joiiie de vous voir ici, Nessa-senpai. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé, got it ?


MessageSujet: Re: Sauvetage de dernière minute [PV: Rin & Nessa ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sauvetage de dernière minute [PV: Rin & Nessa ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Sauter vers: